ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
MAROC CELEBRITES 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo

E

 
ECH CHENNA AICHA .......[ Casablanca 1941 ] 
 
Femme célèbre par son action humanitaire et sociale. En 1958, elle était Secrétaire médicale à la Ligue Marocaine contre la Tuberculose. Cette femme de coeur est une des premières infirmières modernes du Maroc et depuis 1961 elle s'engage dans l'action bénévole, notamment au planing familial. En 1985 elle créa l'Associacion ** Solidarité Feminine ** pour lutter contre la marginalisation des mères célibataires. Elle se bat aussi pour dénoncer les violences dont sont victimes les femmes et les enfants. Elle a relaté ses experiences dans un livre intitulé " Miseria ", publié en 1996 aux éditons du Fennec.En 2009, la Fondation ** Opus Prize ** lui a décérné à Minneapolis ( Etats-Unis ) , le ** Prix Opus **, portant sur un million de dollars. 
 
ECH-CHEÏKH MOHAMED [ ? 1488 - Aglagel ( banlieue de Taroudant ) le 23 oct 1557 ] مـحـمـد الـشـيـخ 
 
Premier souverain saâdien , fils de l'émire Abou Abdellah El-Qaïm Biamri - Allah . Il fut surnommé Amghar ( Ech-Cheïch ) . Elevé dans la chaseté et la modestie , il se livra à l'étude dès son jeune âge et s'attacha aux hommes de sciences . S'étant rendu indépendant dans la province du Souss , il reprit , en 1542 , la forteresse Fonti ( Santa Cruz ) aux mains des chrétiens qui l'avait occupé soixante douze ans . En 1544 , il s'empara de Marrakech , en 1548 de Meknès , en 1549 de Fès , et de Tlemcèn momentannement . Après sa défaite à Fès devant Abou Hassoune , qui a demandé secours aux turcs d'Alger ; il se retira à Marrakech où il réorganisa ses forces pour vaincre son adversaire . Il entre à Fès pour la deuxième fois en 1554 , il devient alors le seul maître de l'empire marocain . Soliman , le souverain ottoman , lui envoya un ambassadeur pour le féliciter et lui demander allégeance , faire prière publique et frapper la monnaie en son nom , comme les souverains wattassides . Après refus , Soliman envoya des officiers turcs feignant d'avoir déserté l'armée leur armée et désirant se mettre sous la protection de saâdien . Mohamed Ech-Cheikh sera assassiné par ces officiers à Aglagel , en octobre 1557 et sa tête emportée à Constantinople . Ce prince était un fin lettré , d'une instruction variée et avait retenu dans sa mémoire , tout le recueil de poésie d'El Moutanabbi . Son fils Abdellah ( El Ghalib ) le succédera en 1527 . 
 
ECHIGUER MAS'OUD....... [ Sidi Kacem 1905 - ? 1969 ] 
 
Homme d'Etat et grand nationaliste. A fait ses études au Collège Moulay Youssef de Rabat, à l'Institut des études supérieures, à l'Ecole polytechnique, entre 1948 et 1950 et à l'Ecole des mines entre 1950 et 1952. Le Roi Mohammed V le nomera Directeur de son Cabinet en 1955. Il était aussi en 1960, Secrétaire général du Conseil Constitutionnel, puis conseiller et président d'une chambre à la Haute cours . Le 12 mai 1958, il est nommé Ministre de l'Intérieur. 
 
ECHIGUER MOHAMED HADDOU .......[ Khémisset 1932 ]. 
 
Homme d'Etat, parlementaire et professeur. Après ses études secondaires à Rabat, il obtient sa licence en littérature. Il occupa les fonctions de professeur durant plus de 13 ans. Député au premier parlement marocain en 1963 et plus tard en 1970, membre de la chambre des représentants. Sous-Secretaire d'Etat a l'Intérieur en 1963, il fut nommé, en 1964, Ministre des P.T.T. et ensuite Ministre de l'Agriculture. En 1966, il devient Ministre au Cabinet Royal et en 1967, Ministre de la Défense Nationale. Il a été aussi Ministre de l'Enseignement primaire jusqu'à sa nomination au poste de l'Education Nationale en 1972. Il devient en 1973 Ministre de l'Intérieur jusqu'à 1977, où il a été nommé Ministre chargé de la Coopération et de la Formation des Cadres. En octobre 1977, il sera nommé Ministre chargé des Relations avec le Parlement et aussi en mars 1979. 
 
ELAADI M'HAMED [ Ouled Frej - El Jadida 1959 ] 
 
Artiste-Sculpteur autodidacte . Il vit et travaille à El Jadida . Il façonne ses sculptures sur le bois , la terre glaise ou la pierre . Il a exposé ses oeuvres à la galerie Chaïbia Talal , à la cité potugaise d'El Jadida , en décembre 2008 
 
EL ABIDA LATIFA [ Ouezzane le 2 octobre 1953 ] 
 
Elle a été nommée , dans le gouvernement de Abbass El Fassi , en 2007 , Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Education Nationale , de l'Enseignement Supérieur , de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique , chargé de l'Enseignement Scolaire . Titulaire des diplômes suivants : licence en sciences économiques , premier certificat de l'enseignement supérieur en sciences économiques , deuxième certificat CES en sciences économiques , sortie du cycle supérieur de gestion à l' ISCAE à Rabat . Elle était au Ministère des finances ( décembre 1985 - avril 1996 ) , et au Ministère de l'Education Nationale depuis 1996 où il était depuis avril 2005 , secrétaire général du Département de l'Education Nationale . Elle a plusieurs publications sur les finances , sur l'administration public et sur l'éducation . Parmi ses activités associatives : elle est secrétaire général de l'Association Lalla Salma de Lutte Contre le Cancer , membre du comité directeur de la Fondation Mohammed VI pour la Promotion des Oeuvres Sociales de l'Education-Formation , secrétaire général de l'Union Arabe de l'Education Physique et du Sport Scolaire et présidente de l'Association Zghira pour le Développement-Ouezzane 
 
 
EL ALAMI Sidi Kaddour [ Meknès 1742 - décédé en 1850 ] 
Il est l'un des plus grands poète marocain. Auteur dans le genre du Melhoun, il a fondé la zaouia soufi Alamiyyin à Meknès. Connu au Maroc, mais en Algérie aussi, à travers son poème ** DARI YA DARI ** interprété par EL Haj M'Hammed El Anka sous le titre ** El Meknassia **. 
 
EL ALAMY YOUSSOUF AMINE  
 
Romancier. A publié plusieurs romans : " Un Marocain à New York" 1998, " Les Clandestins " 2000, [ Prix Grand Atlas en 2001 ] , " Au diable Vauvert " 2001, reédité en arabe en 2005. 
 
EL ALAOUI AHMED [ Fès 1919 - D ] 
 
Homme d'Etat et journaliste. A étudié au lycée Moulay Driss et aux Universités de Paris et de Montpellier. Après le retour de Mohammed V au Maroc, il sera chargé de la presse au Cabinet Royal et pendant une longue période il resta directeur général du groupe Maroc Soir et Le Matin du Sahara. Il fut successivement : 
*** Ministre de l'Informaton et du Tourisme ( 1960-1961 ) 
*** Ministre de l'Information du Tourisme et des Beaux-Arts ( 2 juin 1961 ) 
*** Ministre du Tourisme, des Beaux-Arts et de l'Artisanat ( 1 novembre 1963 et 5 janvier 1963 ) 
*** Ministre de l'Information, du Tourisme, des Beaux-Arts et de l'Artisanat (13 janvir 1963 ). 
*** Ministre de l'Industrie et des Mines ( 24 fevrier 1966 ). 
*** Ministre du Commerce, de l'Artisanat, de l'Industrie et de mines ( 11-3-67 et 6-7-67 ). 
*** Ministre d'Etat chargé du Travail et de l'Artisanat ( 13-8-1968 ). 
*** Ministre d'Etat chargé de l'Entraide Nationale et de l'Artisanat ( 1969-1980 ) 
*** Ministre d'Etat chargé du Tourisme ( 25-02- 1980 ) 
*** Ministre d'Etat ( de 1981 a 1997 ). 
 
EL ALAOUI ISMAIL.......[ Salé 11 mars 1940 ] 
 
Son père était Pacha de la ville de Kénitra. Il a fait ses études primaires à Salé et ses études secondaires à Rabat, Kénitra et au Lycée Lyauté de Casablanca. Il rejoint la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines à l'Université Mohammed V avant de s'inscrire à l'Institut de Géographie à la Sorbonne. Attaché de 1965 à 1969, au Centre Universitaire de la Recherche Scientifique, puis Professeur suppléant et conférencier, avant de devenir Professeur à la Faculté des Lettres de Rabat. Plusieurs fois il était Chef de la section Géographie à la même Faculté. En 1979,lors du deuxième congrés du parti du Progrès et du Socialisme, il était membre assistant au Bureau politique. De 1984 à 1997, il est Parlementaire. Il a remplacé Ali Yata , comme Secrétaire Général du parti du Progrès et du Socialisme. Le 14 mars 1998, il est nommé Ministre de l'Agriculture du Développement Rural et des Eaux et Forêts. 
 
 
EL ALAOUI MOHAMED BEN L'ARBI [ Mdaghra 1884 - Fès 1964 ] 
 
Grand savant ( Âalem ) néo-salafiste , magistat et ministre . Il a fait ses études universitaires à la Qaraouiyine de Fès et obtient son diplôme en 1912 . Il a commencé comme notaire ( âadl ) des habous de Fès el Jedid , juge à Fès , puis il a été nommé président de la haute Cour d'appel à Rabat en 1928 . A partir de 1938 , il est Ministre de la Justice . Exilé par les autorités du protectorat en 1944 à cause de son patriotisme et son idéal réformiste . Après la mort d'Abou Chouâib Doukkali , son maître et son ami , il devient Cheikh al Islam . Ses causeries tous azimuts comportaient des implications politiques et humanistes qui étaient en contradiction flagrante avec les thèses du protectorat français . Il s'est illustré à travers sa participation active et décisive à l'éveil de la conscience patriotique et à la luminance de la culture islamique vraie , réelle et immarcescible . Il était un esprit très ouvert à toutes les cultures et reprochait , précisément , aux confréries leur gnose , leur occultisme et leur hermétisme qui furent à l'origine de la décadence de la société marocaine musulmane dans son ensemble ( Moha Khettouch ) . En 1954 , lors de l'éxil du Roi Mohammed V en Corse , il déclara la légalité de la résistance contre l'occupation et fut éxilé à Tiznit . Après l'indépendance du Maroc , il a été nommé Ministre Conseiller au Conseil de la Couronne , jusqu'en 1962 .  
 
EL ALJ Ahmed Taïb احمدالطيب العلج [ Fès le 9 septembre 1928 ] 
 
Dramaturge, comédien et parolier. 
 
EL AMRANI AHMED.......[ Tétouan 1942 ] 
Artiste peintre. Il a fréquenté l'Ecole des Beaux-Arts de Tétouan à partir de 1954, l'Ecole des Arts Graphiques de Madrid, l'Ecole Santa Isabelle de Séville depuis 1960 et en 1962, l'Ecole San Fernando à Madrid. Depuis 1966, il était professeur à l'Ecole des Beaux-Arts de Tétouan. Il a exposé la première fois en 1957 
 
 
EL AMRANI MOHAMED AZIZ.......[ Tétouan 1954 ] 
 
Artiste-Peintre. 
 
EL AYACHI ABDELLAH[ Rabat 1923 - Rabat 2009 ] 
 
Grande figure du militantisme national pour l'indépendance et leader hors pair. Il a intégré le mouvement nationaliste dès les anées quarante et a contribué à la fondation du " Comité de l'Action Nationale ". Il fut l'un des fondateurs en 1969 du parti de la Libération et du Socialisme, issu de l'ancien parti communiste marocain, et a contribué à la constitution du Parti du Progrés et du Socialisme en 1974. Il était également l'un des fondateurs de nombreux quotidiens marocains dont " La Nation ", " Al Jamahir ", " Al Bayane " et " Bayane Al Yaoum ". 
 
EL AYNAOUI YOUNES 
 
Champion de tennis. Grand prix Hassan II en 2002. Il a sillonné le monde pour participer aux tournois les plus prestigieux comme les Grands chelems ou les Super Grand Prix. Il restera parmi les grands joueurs qui ont marqué de leur empreinte le tennis mondial. 
 
EL BADAOUI ABDELKADER 
Dramaturge et acteur . Le théâtre Badaoui s'est toujours distingué par son répertoire riche en oeuvres internationales et nationales, avec des pièces écrites par son fondateur. Son style a marqué les esprits par son engagement. 
 
 
EL BAKKALI Ahmed-Abdessalam [ Asilah le 21 octobre 1932 - Rabat le 30 juillet 2010 ] 
 
Diplomate, poète, romancier, dramaturge, nouvelliste, dramaturge, parolier et traducteur. 
Issus d'une famille de religieux et de lettrés, dont les aïeuls ont combattu pendant la Bataille des Trois Rois. Son père était directeur d'une école primaire et imam de la grande mosquée. Celui-ci fut son premier maitre. Après des études primaires à Asilah et secondaires à Tétouan, il s'envole pour le Caire afin de poursuivre ses études à l'université et décroche en 1955 une licence en sociologie. Il poursuit ensuite un cursus aux États-Unis, à l'Université Columbia de New-York, afin de décrocher un master en sociologie. Attaché culturel à l'ambassade du Maroc à Washington en 1962, il publia un poème Rissalat chawk dans la revue Daâwat al hak. Il devint par la suite consul général et conseiller en communication à l'ambassade du Maroc à Londres en 1965, conseiller culturel à Washington en 1967, il rejoint le cabinet royal en 1971 jusqu'à sa retraite en 2003. 
 
EL BEKRI SARA 
 
Athlète en natation. Elle a réalisé ses premières performances avec le W.A.C. Elle a représenté le Maroc à diverses manifestations dont le Championat d'Afrique et le Championat Arabe, où elle a obtenu 34 records . En 2008, elle a représenté son pays aux jeux olympiques de Pékin (100 m et 200 m brasse ).  
 
EL FAD HASSAN [ Casablanca le 24 novembre 1962 ] 
 
Star du one man show et humoriste . Son premier spéctacle " Ninja " en 1997, a franchi les frontières du Maroc . Lauréat du Conservatoire du théâtre et musique de Casablanca, il commence sa carrière comme acteur dramaturge pour les chaînes marocaines 2M et Al Aoula. Après son premier one-man-show Ninja avec le public, l'acteur se spécialise dans des émissions comiques telles que Canal 36, Chaîne Ci BiBi ou Chanily TV. En 2005, il présente un autre one-man-show Docteur escargot. 
En 2009, il présente Hassan O Rbaâto, un show avec de nombreux artistes traditionnels tirés directement de la place de Jamaâ El Fna de Marrakech. En 2010, El Fad travaille avec le réalisateur Abdelhak Chaâbi pour créer la série Fad TV, une parodie de sketchs sur 30 épisodes. Hassane travaille pour la première fois avec de jeunes comédiens notamment Badia Senhaji, Fouad Saâd-Allah, Hamid Morchid, Oussama Mahmoud Ghadfi et le chanteur marocain Said Moskir. 
 
EL FASSIA ZOHRA  
 
Une des figures emblématiques et pionnière du malhoun . Elle fait partie de ces artistes qui ont non seulement apporté leur contribution à la culture populaire , mais qui ont également au cours des siècles , composé de nombreuses chansons en arabe dialectal. Un film retrace sa vie et sa carrière .  
 
EL FASSI ABBASS .......[ Berkane 18 sep 1940 ] 
 
Avocat, politicien, député et Homme d'Etat.  
1961: Elu Président de l'Union Générale des Etudiants du Maroc. 1962: Membre du Conseil National du parti de l'Istiqlal et réélu à tous les congrés nationaux successifs. 1964 : Avocat au barreau de Rabat. 1971 : Elu Secrétaire général de la Ligue Marocaine des Droits de l'Homme. 1974 : Elu membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal et réélu en 1978, 1982 et 1989. 1975-1977 : Elu bâtonnier de l'ordre des avocats de Rabat. 1977-1981 : Ministre de l'Habitat et de l'Aménagement du Territoire. 1981-1985 : Ministre de l'Artisanat et des Affaires Sociales. 1985-1990 : Ambassadeur du Maroc en Tunisie et Délégué permanent auprès de la Ligue des Etats Arabes. 1990-1994 : Ambassadeur du Maroc en France. 1998 : Elu à l'unanimité Secrétaire général du parti de l'Istiqlal. 6 sep 2000 : Ministre de l'Emploi, de la Formation Professionnelle, du Développement Social et de la solidarité, dans le gouvernement d A. Yousfi. 27 sep 2002 : Elu membre de la Chambre des Représentants. 7 nov 2002 : Nommé Ministre d'Etat dans le gouvernement de Driss Jettou. En mars 2003 : Elu pour un deuxième mandat à la tête du parti de l'Istiqlal. 7 sep 2007 : Réélu pour la troisième fois membre de la Chambre de Représentants. Octobre 2007 : Nommé premier ministre. 
 
EL FASSI Abdellah [ Fès 1871 - Idem 1930 ] 
 
Il a été vizir, magistrat, écrivain et poète. Sa formation est commune des habitants de de la ville à cette époque, il passa par le Msid (école coranique) avant d'intégrer la prestigieuse Université Quaraouiyine. Il fut nommé vizir par interim des affaires étrangères. Il fut nommé par le Sultan Moulay Abd al-Hafid, ambassadeur du Maroc à Paris du 24 mai 1909 au 15 juillet 1910, en compagnie de Mohammed al-Mokri, vizir des finances, ils étaient chargés de négocier les contentieux qui opposaient les deux pays. Lorsqu'il revint au Maroc, il occupa le poste de magistrat dans la juridiction de Fès. Il a notamment été Grand Vizir du Sultan Mohammed V en 1930 sous le protectorat. 
 
EL FASSI ABDERRAHMAN.......[ Fès 1918 ] 
 
Ecrivain et homme de lettres. A fait ses études à l'Université Qaraouiyine de Fès où il a décroché son diplôme de " Alimia ". Après avoir été professeur à l'Institut Royal, il sera nommé ambassadeur du Maroc plusieurs fois, notamment en Syrie, en Iraq et en Jordanie. Membre de l'Académie Royale du Maroc. 
 
EL FASSI ABOU HAFS....... [ Aghmat - Séville ] 
 
Poète et homme de lettres. A étudié à Aghmat et à Fès . Il devient après juge à Fès, Aghmat, Télemcen et Séville. Ses poésies sont dispersées dans plusieurs livres. 
 
EL FASSI ALLAL ....... [ Fès 1910 - Bucarest 1974 ] 
 
Leader nationaliste, maître à penser, poète et académicien. Il entra à l'Université Karaouyine à Fès et décrocha son diplôme d'Alem en 1932. Il fut emprisonné pour la première fois en 1930 mais reprit ses activités nationalistes. L'Administration de l'époque voulait l'emprisonner en 1933 alors qu'il revenait de Tanger. Mis au courant de l'affaire il regagna l'Espagne puis la Suisse où il prit contact avec de nombreux militants arabes et musulmans en particulier le prince Chekib Arsalane. A son retour au Maroc en 1934, il est parmi les membres de la délégation qui présenta le livre des doléances du peuple marocain au Roi Mohammed V et aux autorités du Protectorat. Le mouvement national prit alors comme nom " Groupe d'Action National ". Le Parti National prend la relève du Groupe d'Action National, désormais interdit par le Protectorat, Allal El Fassi est élu Président du nouveau groupement.  
En novembre 1937, nouvelle détention et exil cette fois-ci au Gabon en Afrique Equatoriale. L'exil dura 9 ans jusqu'à l'été 1946. A son retour au Maroc, il reprit ses activités en tant que leader du Parti de l'Istiqlal: c'est la nouvelle dénomination du parti National. Il voyage en France, puis au Moyen Orient où il prend contact avec la Ligue des Etats Arabes. En 1948, il s'installe à Tanger et de là envoyait ses écrits aux journeaux et revues du parti. Il repart en Egypte et au moment de l'emprisonnement de Mohammed V, il lança sur les ondes de la " Voix des Arabes " le communiqué du Caire où il fait appel à la résistance armée contre l'administration française du Maroc. Il visita plusieurs pays d'Asie et d'Afrique et se rendit aux U.S.A et en Amérique latine pour expliquer le point de vue du nationalisme marocain et dénoncer le colonialisme français au Maroc. Il ne retourna au Maroc qu'après la proclamation de l'indépendance et le retour de Mohammed V. Une crise grave éclatat au sein du parti lorsque certains de ses membres proclamèrent la scission à l'occasion d'une crise gouvernementale . Après la mort de Mohammed V, il devint Ministre d'Etat chargé des Affaires Islamiques. Son action en faveur de l'adoption de la Constitution en 1962 fut très efficace. Elu député en 1963 il était une des personnalités les plus influentes. Allal El Fassi était membre de l'Académie de Damas, de l'Académie du Caire et président du comité encyclopédique du Maghreb. Il rédigea de nombreux ouvrages, entre autres : L'autocritique - Les mouvements d'indépendances dans le Maghreb - L'appel du Caire - Le Maroc en Orient - Le Protectorat espagnol au Maroc - Pour la défense de la Chariâ - Les buts du dogme musulman - La voie de l'Istiqlalisme - Croyance et lutte - Combat d'aujoud'hui et de demain. Son recueil de poèmes est très important. Il est considéré comme un maître à penser de grande valeur. Ses idées politiques, économiques et religieuses se retrouvent dans ses livres. Elles ont été discutées et commentées par nombre de spécialistes de la pensée arabo-musulmane en langue française, espagnole et anglaise. 
 
EL FASSI MOHAMED .......[ Fès 1908 -1991 ] 
 
A fait ses études a l'Universite Karaouiyine et au Lycée Moulay Driss de Fès. Après son Baccalauréat en 1928, il poursuit ses études à l'Institut des Langues Orientales à Paris et à la Sorbonne où il décroche sa licence et un diplôme d'études supérieures. De retour au Maroc en 1934, il commence à enseigner . Mohammed V le désigne parmis les professeurs du Prince héritier. En 1942, il est nommé Recteur de l'Université Karaouiyine de Fès. Emprisonné par les autorités françaises pour son nationalisme en 1952 pour deux ans. Ministre des Siences et des Beaux-Arts en 1955. Le 28 octobre 1956, il est nommé Ministre de l'Education Nationale. 
 
EL FASSI MALIKA.......[ Fès 1920 - Rabat 2007 ]. 
 
Pionnière des journalistes marocaines et grande nationaliste. Elle a écrit son premier article: ** Al Fatat ** en 1935 , publié sur les colonnes de la revue ** Al Maghreb ** . En 1936, elle épousa Mohamed El Fassi et les deux s'engagent côte à côte dans l'action nationaliste pour libérer le pays du protectorat. Dans sa maison à Fès, elle assistait à toutes les réunions où se trouvaient les jeunes nationalistes comme A. Balafrej, M.H. Ouazzani ... Elle est la seule femme signataire du Manifeste pour l'Indépendance et une des premières qui ont mené la lutte pour la scolarisation et l'enseignement des jeunes filles. Femme Intellectuelle, lettrée et musicienne, elle écrivait des articles de presse et des pièces de théâtre, jouait du luth ou de l'accordéon dans un orchestre de musique andalouse. Elle fut membre du conseil national du parti de l'Istiqlal. Cette gande dame a cotoyé tous les grands leaders politiques qui ont fait le Maroc Indépendant. En 2001, elle faisait partie de la délégation de femmes reçues par le souverain Mohammed V, venue pour plaider la cause feminine. 
 
EL FENNI MOHAMED RAIS ......[ Fès 1950 ] 
 
Artiste-Peintre autodidacte, modéliste et décorateur de théatre et de cinéma. Il arrive en 1962 à Tanger. Ses oeuvres sont hautes en couleurs. Il est le fondateur de la galerie Volubilis au centre de la medina de Tanger. En 2008, il a exposé ses oeuvres é la galerie Delacroix à Tanger. 
 
EL FORKANI Mohamed El Habib  
[ Tahannaout 1922 - Rabat le 21 août 2008 ] 
 
Figure emblématique du mouvement national. Il a à son actif plusieurs casquettes, homme politique, poète, écrivain et chercheur en histoire. 
En 1940, il avait fait des études à l’école Ben Youssef de Marrakech où il a rejoint le mouvement national en 1943.  
En 1948, il retourne dans son village natal où il s’était distingué par ses causeries et conférences sur la pensée et l’histoire de l’Islam, qu’il donnait à la mosquée locale, en veillant à mettre l’accent sur la lutte pour la défense du pays et de sa religion.  
De retour à Marrakech, il avait occupé les fonctions de directeur d’école privée et lancé la publication de la revue « Majallat Al-Adib » (revue des lettres) avant d’accéder à la direction du journal « Al-Mouharrir ».  
Il avait été exilé du 9 décembre 1952 au 14 janvier 1954 et été emprisonné deux fois par le colonisateur en 1955 suite à une tentative d’assassinat contre un complice.  
Il est membre de l’Union des écrivains du Maroc depuis 1961, ses premières publications remontent à 1942 dans le journal « At-Taqaddoum » (Progrès).  
En 1984, il est élu député, il avait été membres du bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) entre 1978 et 2002, année durant laquelle il avait quitté le parti.  
 
Oeuvres : 
 
** Attaoura al khamissa ( la cinquième 
révolution)  
** Noujoum fi Yadi - 1965 ( étoiles entre mes 
mains ).  
** Doukhane min Al-Azmina Al-Mohtariqa ( fumée 
des temps incandescents ).  
** Al maghrib fi azamatihi atalat ( le Maroc et 
ses trois crises )  
 
EL HAJJAJI FATIMA....... [ Née à Rabat] 
 
Artiste peintre, elle expose en 1999, au Centre Culturel russe. Elle passe de la peinture sur soie à l'huile. En 2003, ses oeuvres sur soie et sur toile sont exposées au Club Nautique Bouregreg et à l'ONEP. Elle participe à une exposition collective de peintre à la galerie du Centre Culturel de l'Agdal à Rabat, en 2004 et 2005. Plusieurs autres expositions sont à son actif, notamment à la salle Allal El Fassi de Rabat et au Club municipal à Mohammedia. En décembre 2005, ses dernières oeuvres sont exposées à la galerie ** La Découverte ** de Rabat sous le thème ** l'Art pour la Vie, l'Espoir et la poésie **.  
 
EL FIGUIGUI BEN ABDELJABBAR....[ Vivait vers 1514 ] 
 
Poète célèbre par son recueil en 213 vers sur la chasse, intitulé en arabe : Al Faryd fi taqyidi l'charid wa tarsid l'ouarid. ( Manuscrit à Berlin ). 
 
EL GHARBAOUI AHMED[ Rabat 1939 - Idem 2009 ] 
 
Chanteur compositeur. Il a dans son actif plus 340 chansons dont la plus célèbre ** Innaha Moulhimati **. 
 
 
EL GHRIB KHALIL .......[ Asilah 1948 ] 
 
Plasticien. Son travail commence en 1974, chez lui dans sa maison transformée en atelier. Il récupère et ramasse dans la rue plein d'objet: canettes, algues, ficelles, morceaux de bois, pièrres etc.. et à partir de ces objets, il compose ses oeuvres où l'effritement des matières récupérées trouve une nouvelle vie énigmatique. Khalil Elghrib est un des rares plasticiens marocains de réputation internationale . Excentrique et singulier, il refuse de présenter ses oeuvres à l'étranger où il est pourtant invité et aussi de les vendre. Parmi les rares expositions de ce grand artiste de dimension internationale, une à l'Institut français de Marrakech et une autre à la Galerie nationale " Bab Rouah " à Rabat en 2005. 
 
EL GLAOUI HASSAN.......[ Marrakech 1924 ] 
 
Artiste peintre autodidacte. Il a exposé la première fois en 1951. 
 
EL GUERROUJ HICHAM 
 
Athlète. Triple champion du monde. Meilleur athlète mondial de l'année 2002, et ce par la Fédération Internationale d'Athlétismte Amateur. 
 
EL-HAJI SAID  
 
Romancier marocain de langue néerlandaise, né en 1976. Son premier ouvrage publié en 2000 a été traduit en français et s'intitule " Les jours de Shaytan ". 
 
EL HAMDAOUIA Hajja [ Née à Casablanca ] 
 
Chanteuse du Chaâbi, la première à avoir modernisé la Aïta Marsawiya. C'est une artiste qui a largement contribué au succès de la chanson populaire au Maroc. Dans les années cinquante, du temps où le chant de la Aïta Marsawiya est plus associé au divertissement parfois amoral, Hajja Hamdaouia en a fait un art. 
C'est elle qui a eu l'idée de chanter devant un véritable orchestre patchwork : saxophone, orgue, guitare, violon et tambourin. Ses succès Daba Yji, Jiti majiti, Dada ou hiyani, Mal hbibiliya et Hna mada bina sont, actuellement, repris par les chanteurs populaires marocains. 
 
EL HANSALI HMAD OU MOUH....... [ Zaouiat Ahensal ? - Casablanca 1952 ] 
 
Grand résistant de 1ère heure. En 1937, il quitte Ahensal et travail comme berger à Tagzirt. Il met la main sur le fusil d'un mokhazni puis sur les armes d'un goupe de colons qu'il a attaqué en 1951. Ses opératons de résistance contre l'occupant se multiplièrent et la presse de l'époque le nomme " Le tueur de Tadla ". Suite à une grande traque des militaires français, il sera arrêté avec son bras droit : Mohamed Smiha en 1951. Après tortures et interrogatoires , il seront exécutés le 16-02-1952 et inhumés aux cimetières de Ben-Msik à Casablanca.  
 
EL HARRAH TOUFA [ Assa - Zag ] 
 
Artiste-peintre . Elle a grandi dans les camps de Tindouf , d'où elle a échappé en 1974 . Son premier tableau , qui représentait une belle femme , remonte à 1987 . Dans un entretien publié par Maroc Hebdo International en 2003 , elle raconte ses débuts : " Le premier déclic qui s'est produit dans ma vie et qui m'a montré la voie , c'est bien une interview de l'artiste Chaïbia " . 
 
EL HASSANI AHMED [ Oujda 1965 ] 
 
Artiste-peintre . Il vit et travaille à Agadir . Diplômé de l'école des Beaux-Arts de Tétouan , section haute vocation artistique. C'est un artiste figuratif qui a beaucoup de talent . Il n'a pas manqué de participer à des expositions officielles et privées à Agadir et Taroudant . Ses oeuvres font partie integrantr de la décoration de demeures et hôtels prestigieux d'Agadir . 
 
EL HAYANI AHMED [ Taounate 1974 ] 
 
Artiste-peintre . Lauréat de l'Institut National des Beaux-Arts de Tétouan en 1999 , où il a assimilé les normes académiques et maîtrisé le dessin . La calligraphie aura sur lui le plus grand effet ainsi que l'impact de l'architecture . Sa peinture abstraite allie matière et transparence et rappelle les estampes chinoises . Pastel , fusain et aquarelle sont les matériaux utilisés le plus fréquement par cet artiste . Il a reçu , en 2004 , le premier prix international de la Chambre Espagnole de Commerce et Navigation . Il a exposé dans plusieurs villes du Maroc et à l'étranger , notamment au Carrefour des Arts à Casablanca en 2006 
 
EL HIMMA FOUAD ALI [ Marrakech le 6 novembre 1962 ] 
 
Homme d'Etat . Il a fait ses études primaires à Bengrir et secondaires au Lycée Moulay Ismaïl à Kalät Sraghna , trois mois avant d'être choisi pour rejoindre le Collège Royal à Rabat à côté du Roi Mohammed VI et obtient son baccalauréat en 1981 . Il intégra , ensuite , la Faculté des sciences juridiques , économiques et sociales de Rabat où il a obtenu une licence en droit comparé en 1986 , ainsi que deux certificats d'études supérieures en sciences politiques , en 1988 et en sciences administratives en 1989 . Au temps où Driss Basri était ministre de l'Intérieur , il passe un stage à ce Ministère , entre 1986 et 1990 . Il sera élu , en 1992 , président du coneil municipal de Bengrir , Jusqu'en 1997 . En 1995 , il sera élu député au Parlement . En octobre 1998 , il a été nommé par Hassan II , Chef du Secrétariat Particulier du Prince Héritier Sidi Mohammed . Le 9 novembre 1999 , Mohammed VI lui confie le portefeuille de Secrétaire d'Etat à l'Intérieur , et par la suite , en 2002 , reconduit au même poste , entant que ministre délégué à l'Intérieur . En 2007 , il démissionne pour se présenter aux éléctions législatives , en tant qu'indépendant à Rhamna , et sera élu député . Le 7 août 2008 , il fonde le parti politique ** Authencité et Modernité ** avec plusieurs personnalités politiques . Décembre 2011 , le souverain le nomme conseiller du roi . 
 
El HOUDA KHEIR 
 
 
Née à Berkane dans une famille d’artistes , Kheir el Houda avec sa voix chaude et enrobée de nostalgie a pu percer en Europe grâce à l’encouragement des auditeurs français et maghrébins . Devenue Ambassadrice de la chanson marocaine , elle a participé à de nombreux spectacles et festivals aux cotés d'autres artistes , tels que Musiques d'ici et d'ailleurs , Almawssame à Paris, Syllabaires ( Reims ) .  
 
EL HOUSSINE AZIZ [ Oujda 1943 ] 
 
Professeur et politicien . Il est titulaire d'un doctorat d'État des lettres et sciences humaines de la faculté de lettres d'Aix-en-Provence ( 1988 ) , d'un doctorat de troisième cycle des lettres arabes de la même faculté ( 1983 ) , d'une licence en lettres arabes de la faculté de lettres de Rabat ( 1978 ) et d'un diplôme d'arabe classique de la même faculté ( 1962 ). Il est depuis 1993 membre du bureau exécutif du Rassemblement National des Indépendants ( R.N.I ) . Il a occupé les postes de président de la commune d'Oujda, Sidi Ziane (1992-1997), de premier vice président de la communauté urbaine d'Oujda ( 1992-1997 ) , puis celui de secrétaire général de l'association Angad ( 1988-1994 ) . Professeur de l'enseignement supérieur à l'école normale supérieure de Rabat, il est président depuis 1994 du jury du concours de l'agrégation de traduction . Il a également occupé les postes de directeur de l'enseignement fondamental ( 1989-1993 ) , de délégué du ministère de l'éducation nationale à Rabat ( 1988-1989 ) , de membre du cabinet au même département, de directeur de l'école nationale supérieure à Oujda ( 1987-1988 ) et de directeur de lycée ( 1965-1983 ) Il a été nommé ministre de la fonction publique et de la réforme administrative dans le Gouvernement Abderrahmane El Youssoufi . 
 
EL IFRANI MOHAMED SAGHIR [ Né à Marrakech en 1669 ] 
 
D'origine soussie, il est auteur de plusieurs ouvrages, dont Safwam man intachar consacré aux saints du XVIIe siècle et Nouzhat el-hadi, dédié aux souverains depuis le début du règne saâdien jusqu’au règne de Moulay Ismaïl dont il a été probablement l’historiographe.  
 
EL JABRI MOHAMED ABED [ Figuig le 27 déc 1937 - Casablanca 2010 ]  
 
Philosophe , penseur et écrivain . Après avoir enseigner comme cadre du Ministère de l'Education Nationale depuis 1957 , il obtient un diplôme de traduction . Il part à Damas , en 1958 , pour compléter ses études universitaires . Au Maroc , il obtient sa licence en philosophie de l'Université Mohammed V de Rabat , en 1964 , et une maîtrise , en 1967 , puis son doctorat d'Etat en philosophie , en 1970 . Rédacteur du journal ** Al Tahrir ** depuis sa création en avril 1959 , il était en même temps superviseur de l'Institut Hérmitage . Entre 1965 et 1967 , il était inspécteur et dirigeant pédagogique des enseignants de la philosophie de l'enseignement secondaire , puis professeur de philosophie et de la pensée islamique à la Faculté des Lettres , de l'Université Mohammed V à Rabat ( 1967 - 2002 ) . Parmi ses ouvrages publiés : 
 
*** L'esprit du groupe et l'Etat - 1971 الـعـصـبـيـة و الـدولـة  
*** Aperçu sur le problème de l'enseignement au Maroc - 1973 اضواء عـلـى مـشـكـل الـتـعـلـيـم بـالـمـغـرب  
*** Introduction à la philosphie de la science - مـدخـل إلـى فـلـسـفــة الــعــلـوم 1976  
*** Pour une vision progressiste de certains de nos problèmes intellectuels 
et éducatifs - مـن أجـل رؤيـة تـقـدمـيـة لـبـعـض مـشـكـلاتـنـا الـفـكريـة و الـتـربـوية 1977  
*** Nous et le Patrimoine ( Traduit en espagnol ) - نــحــن و التــراث 1980 
*** Le discourt arabe contemporain ( Traduit en turc ) - الـخـطـاب الـعـربـي الـمـعــاصـر 1982  
*** Composition de la mentalité arabe - تـكـويـن الـعـقـل الـعـربـي 1984 
*** Structure de la mentalité arabe - بـنيـة الــعــقــل الـعـربـي 1986 
*** Les politiques éducatives dans le Maghreb - الـسـيـاسـات الـتـعـلـيـمـيـة فـي الـمـغـرب الـعـربـي 1988  
*** Les problèmes de la pensée arabe contemporaine - إشـكـالـيـات الـفـكـر الـعـربـي الـمـعـاصـر 1988 
*** Le Maroc Moderne - الـمـغـرب الـمـعـاصـر 1988 
*** La raison politique arabe - الـعـقـل الـســيــاسـي الـعـربـي 1990  
*** Dialogue du Maroc et de l'Orient - حـوار الـمـغـرب و الـمـشـرق 1990 
*** Modernité et Tradition - الـتـراث و الـحـداثــة 1991  
*** Introduction à la critique de la pensée arabe - مـقـدمـة لـنـقـد الـعـقـل الـعـربـي المـعـاصـر 1994  
*** Le problème culturel - الـمــســألــة الـثــقــافـيـة 1994  
*** Les Intellectuels dans la civilisation arabo-islamique - الـمـثـقـفـون فـي الـحـضـارة الـعربـيـة الاسـلامـيـة 1995 
*** La question de l'identité : l'Arabisme et l'Islam ... et l'Occident - 1995 مـسـألــة الـهـويـة : الـعروبـة و الاسـلام .. و الغـرب  
*** La religion et l'Etat et l'application de la chariâ - الـديـن و الـدولـة و تـطـبـيـق الـشـريـعـة 1996 
*** Projet de renaissance arabe - الـمـشـروع الـنـهـضـوي الـعـــربــي 1996 
*** Démocratie et droit de l'Homme - الـدمـقـراطـيـة و حـقـوق الانــسـان 1997 
*** قـضـايـا فـي الـفـكـر الـمـع 1997 
*** Développement humain et spécifité socio-culturelle - الـتـنـمـيـة الـبـشـريـة و الـخـصـوصـيـة الـسـوسـيـوثـقـافـيـة 1997 
*** Point de vue - و جـهـة نـظـــر 1997 
*** Fouilles dans la mémoire ( Autobiographie ) - حـفـريـات فـي الـذاكـرة 1997 
*** Ibn Roch ( Avéroes ) : Biographie et pensée - ابـن رشـــد : سـيـرة و فـكـر 1998 
*** La pensée morale arabe - الـعـقـل الاخــلاقـي الـعـربـي 2001 
*** De la critique de la nessecité de la réforme - فـي نـقـد الـحـاجـة إلـى الاصـلاح 2005 
*** Introduction au Coran - مـدخـل إلـى الــقــران 2006 
 
EL JEM MOHAMED  
 
Comédien humoriste . Mohamed El Jem a débuté sa carrière humoristique en intègrant ce qu'on appelle ** le théâtre de Boulevard ** où il a interprété plusieurs pièces de théâtre . Il est un grand comédien qui fait rire par son allure sérieuse . Mohamed El Jem a écrit et a joué dans des pièces théâtrales comme : ' ** Al maraa lati ... ** ( La femme qui ... ) et ** Jar Wa Majrour ** . Il a participé à une série d'humour ramadanesque diffusée sur la chaîne Al Aoula intitulée ** Sir Hta Tji ** , en plus d'un sitcom titré **Jwa mn Jam **. 
 
EL JOUNDI MOHAMED HASSAN [ Marrakech 1939 ] 
 
Acteur , dramatuge et auteur. Il est l'un des pionniers les plus importants du mouvement des arts et de la culture au Maroc et un des piliers célèbres du théâtre marocain . Il est auteur de plusieurs textes pour la radio , le théâtre et la télévision , réalisateur et acteur dans le domaine de théâtre et de télévision . C'est un artiste qui a pu construire des ponts de communication entre le Maroc et le Moyen-Orient par ses oeuvres artistiques . Le public l'a connu lorsque il a joué le rôle d'Abou Jahl , Amr ibn Hicham dans le film "Le Message" , ( version arabe ) , ainsi que le rôle de Rustom dans le film "Al Qadissiya". Il a pu transporter l'âme vibrante du patrimoine marocain au domaine artistique moderne à travers des émissions radio qui ont réalisé un taux d'écoute inégalé . Parmi les films où il a participé : " L'ombre du pharaon " , " Les tambours de feu " , de Souhail Benbarka , " Al Qadissiya " de Salah Abou Saïf , " Le Message " de Mustapha El Akkad et " Bamo " de Idriss Lamrini . A la télévision , il a participé à la série " Le faucon de Qoraich " du docteur Walid Saïf , réalisé par Hatem Ali , où il a joué le rôle du prince Youssouf Al Fihri , émir de Cordoue . Il a également participé dans la série : " Le dernier des chevaliers " réalisée par Najda Ismaël Anzor .  
 
EL KAMCH ZHOR [ Tiflet 1973 ] 
 
Célèbre athlète . Elle a remporté avec aisance lors des Jeux de la Francophonie à Niamey ( Niger ) en 2001, la médaille d'or de 10.000 mètres , en enregistrant un chrono de 33 m 41 s 
/ 100 e . En 2001 elle remporte une médaille argent pour les 5000 m . En 2005 , elle a remporté la médaille d'or pour les 5000 m ( 16 : 15 . 56 ) . Elle a remporté le titre du cross féminin de la 52 ème édition du Championnat du monde militaire de cross-contry , à Kar Saïd en Tunisie .  
 
EL KARKRI SAÏD [ Asilah 1958 ]  
 
Artiste plasticien autodidacte, né en 1958 à Asilah. Ses oeuvres, que l'on peut qualifier tout simplement de naïves populaires, laissent apparaître, derrière leur jeu de couleurs et de contrastes, une joie de vie et de bonheur. Un monde dans lequel l'existence de l'homme n'a d'autre sens que de vivre en paix et en fête. "Toutes les couleurs sont mes bonheurs" dit-il. Saîd El Karkri est l'un des artistes que vous pouvez apprécier profondément. Simple et modeste, il vous offre sa palette colorée, mystique et harmonieuse, synonyme d'une symphonie musicale. Toutes ses oeuvres sont des messages, des voix d'un homme heureux, vivant dans une ville où le temps s'arrête souvent pour permettre aux âmes sensibles d'admirer tranquillement la beauté de la nature. Du matin au soir, Saîd El Karkri travaille dans son petit atelier, qui se trouve parmi les boutiques de souvenirs ( dans l'ancienne Médina ) Son atelier est ouvert tous les jours aux visiteurs. Ses oeuvres sont vendues partout dans le monde (Allemagne, Amérique, Espagne et surtout en France).  
 
EL KASRI HAMID [ Ksar-El-Kebir 1961 ] 
 
Musicien gnaoui . Il a commencé son apprentissage à l'âge de sept ans et sa carrière sous l'égide des maîtres : Alouane et Abdelouahab Stitou . Il est doué d'une capacité artistique qui lui permet de fusionner les musiques gnaouas du nord , avec celles du sud . Son style est particulièrement prisé . 
 
EL KHADIRI RACHID 
Poète : Parmi ses receuils ** Kharija l'Taâalime - Malhat al Kain ** édité en 2009 ** . 
 
EL KHALFI MUSTAPHA [ Kénitra 1973 ] 
 
Mustapha El Khalfi est titulaire de trois baccalauréats (sciences math, sciences expérimentales, es-lettres), de trois licences en physique, en droit et en études islamiques, d'un DEA sur le projet politique du mouvement islamique au Maroc, Mustapha El Khalfi, prépare actuellement un doctorat sur les approches anglo-américaines relatives aux mouvements islamiques. Parallèlement à son parcours académique, il a matérialisé un engagement militant de longue haleine. C'est ainsi qu'il deviendra un militant au sein du Mouvement réforme et renouveau (1986) qui deviendra le Mouvement unicité et réforme (MUR) et du Mouvement démocratique et constitutionnel (MPCD) (1993) qui laissera la place au parti de la Justice et du développement (PJD) en 1999. El Khalfi, qui exerce dans le domaine du journalisme depuis 1997, a occupé les postes de rédacteur en chef et de directeur de publication au journal Attajdid, et est membre de la Fédération Marocaine des Editeurs de Journaux (FMEJ). Il a effectué au sein du Congrès américain, en tant que cadre législatif, un stage de 8 mois portant sur les politiques publiques et leur évaluation par le Congrès américain avec comme thème le cas des questions arabes et marocaines. Mustapha El Khalfi a suivi une formation à l'institut américain des études internationales avancées au terme de laquelle il a présenté une étude portant sur l'évolution historique (1975/2005) de la question du Sahara au Congrès américain et sur les acteurs principaux ayant influencé les positions du congrès sur ce sujet. Il a lancé, en 2009, le centre marocain des études et des recherches contemporaines, une sorte de think thank marocain qui se propose d'aider les décideurs et la société civile à mieux saisir les changements en cours dans la société marocaine et à développer des politiques publiques qui soient en phase avec ces 
changements . Ministre de la Communication , Porte-parole du gouvernement , depuis le 3 janvier 2012 . ( gouvernement de Benkirane ). 
 
EL KHALIFA M'HAMMED [ Marrakech 1939 ] 
 
Homme d'Etat , journaliste et avocat . Il a fait ses études secondaires à l'Ecole Mokhtar el Soussi . Il devient rédacteur au journal Al Oummal , publié par l'Union Général des Travailleurs Marocains , puis au journal Al Alam . A partir de 1964 , il devient avocat . Entre 1976 et 1984 , il sera président du conseil régional de Marrakech . Membre du parti de l'Istiqlal , il sera élu membre du parlement . Lors du gouvernement du 6 septembre 2000 , il fut nommé Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative . 
 
EL KHARRAZ YOUNES [ Asilah 1966 ] 
 
Artiste-Peintre . Il vit et travaille depuis 1986 à Asilah . Il a suivi des formations à l’Ecole des Beaux-Arts de Tétouan ( 1986-1990 ) et à l’école des Beaux-Arts à Angoulème / France ( 1988-1992 ). Il a participé à plusieurs expositions ( aussi bien individuelles que collectives ) au Maroc ( Agadir, Asilah, Casablanca, Tanger et Tétouan ), Espagne (San Sébastien), Pays-Bas ( Amsterdam ) et France (Angoulème ) 
 
EL KHATEB ABDELKARIM [ El Jadida 1921 - Rabat 2008 ]  
 
Médecin chirurgien et homme politique . Son grand père maternel était Mohamed El Ghebbas , grand visir du sultan Moulay Youssef . Il obtint son baccalauréat au lycée Gouraud à Rabat en 1940 et participe à la fondation du ** Scoutisme Hassania **. Il rejoint l'Algérie pour étudier la médecine , puis à la Sorbonne de Paris . Nationaliste fervent et membre de l'Association des Etudiants Musulmans de l'Afrique du Nord , il rejoint le Maroc en 1951 , pour devenir le premier chirurgien marocain . A Casablanca où il pratique son métier , il participe , en 1953 , à l'organisation de la résistance armée contre l'occupation française au Maroc , à côté de grands résistants comme Abdessalam Bennani , Moulay Larbi Chtouki , Mohamed Zaraktouni , Abdellah Senhaji et Saïd Bounâilat . Après des missions en France , en Egypte et en Espagne , il participe avec d'autre résistants à la fondation , à Tétouan , de ** l'Armée de Libération du Maroc ** qui a effectué sa première opération le 2 octobre 1955 . Il est un des fondateurs du parti politique ** Mouvement Populaire ** avec Mbarek El Bakkay , Heddou Aberkach et Mehjoubi Aherdane etc .. ainsi que l'Union Nationale du Travail . En 1963 , il est nommé Ministre du Travail et des Affaires Sociales . Ensuite il sera nommé ministre d'Etat chargé des Affaires Africaines et ministre de la Santé . Il est également fondateur du ** Mouvement Populaire Constitutionnel et Démocratique ** qui deviendra ensuite ** Le Parti de Justice et de Développement ** . En 1963 , il est élu président du premier parlement marocain , jusqu'en juin 1965 . Il fut élu en 1974 , président du Conseil National de la Résistance . Il est connu pour être philateliste et grand collectionneur d'armes anciennes /  
 
EL KHATTABI MOHAMED BEN ABDELKRIM [ Ajdir 1882 - Le Caire 1963 ] 
 
Emir et chef de guerre de libération et homme d'Etat . Ses ancêtres qui habitaient le village de Yanbouê au Hedjaz , sur la mer rouge . Vers le 3e siècle de l'Hégire , sont venu au Maroc , où il seront adoptés par les Béni-Ouriaghel au Rif . Son père Abdelkrim , décédé en 1920 , était un leader politique et un chef de guerre expérimenté . Son fils Mohamed poursuivra ses études secondaires à Tétouan et à Melilla où il passa son baccalauréat , puis à l'Ecole Attarine avant de commencer ses études à l'Université Qaraouiyine de Fès . Il étudia aussi le droit à Salamanque . Après trois ans à Melilla où il dirigea la section arabe du quotidien ** El Telegrama del Rif ** en 1906 , et enseigna dans une école nationaliste en 1907, il sera désigné juge à la Cour de Melilla . En 1915 , il est emprisonné par les espagnoles pour des motifs politiques . En 1919 il se fixa à Ajdir ( à 10 km d'Alhoceima ) et avec son frère M'hammed et son oncle , il parvient à rassembler les principales tribus du Rif et constitue le noyau de son armée . Il devient le chef du mouvement anticolonial au Maroc . Il a remporté des victoires militaires éclatantes , la première sera à Dhar Oubarane où les espagnols ont perdu 400 hommes dont 6 officiers et la plus importante sera à Anoual , contre une offensive commandée par le général Sylvester , où la bataille se termina par une déroute totale des espagnols qui ont perdu 15.000 hommes et la mort du général Sylvester . Le butin et les rançons que versa le gouvernement espagnol pour la libération des 700 prisonniers , permirent à Ben Abdelkrim de ne manquer ni armes ni argent pour poursuivre la guerre de libération . Les espagnols commence à reculer et une centaine de poste tomberont entre les mains des Rifains . Une autre bataille aura lieu à 'Erit où va succomber le général Navarro et quelque officiers seront prisonniers . Ben Abdelkrim arrive devant Melilla , sans attaquer cette ville par précaution . Proclamé Emir , il organisa la ٌRépublique du Rif en commence par constituer une assemblée général et un gouvernement . Alors que la guerre continue avec les espagnols , il lance , en 1925 , des offensives vers le sud ( zone sous protectorat français ) et menace Taza , Fès et la région du Gharb . La contre offensive franco-espagnole de 1925 , commandé par le maréchal Pétain et le général Primo de Rivera , viendra à bout de la résistance des rifains et de ce héros national qui se rendra en 1926 . Exilé à la Réunion , il se reffugie en Egypte , en 1947 , en quittant le bateau français qui le transportait vers la France et qui a fait escale à Port-Saïd sur le canal de Suez . L'Emir fut le précurseur qui a mit au point le modèle de la guérilla et de la lutte armée pour la décolonisation des peuples . 
 
EL KHATTABI MOHAMED LARBI [ Tétouan 1927 - Rabat 2008 ]  
 
Homme d'Etat de haute moralité , homme de Lettres et de Culture , diplomate et académicien . Après ses études primaires et secondaires à Tétouan , Il fréquenta la Sorbonne à Paris . Il a obtenu des diplômes supérieurs au Caire et à Madrid , ainsi qu'un diplôme sur les organisations internationales , de l'Ecole Supérieure des Etudes Internationales à Genève . Il deviendra après , inspecteur et chef de la division des relations culturelles , dans la zone nord et enseignant à l'institut Khadija Oum el Mouminine deTétouan , entre 1958 et 1960 , chef du Cabinet du Ministre des P.T.T , ministre plénipotentiaire représentant du Maroc auprès de l'O.N.U à Genève , Ministre du Travail et des Affaires Sociales , de 1974 à 1977 , Ministre de l'Information en 1977 et directeur du Trésor Royal , au début des années 90 . Il était membre permanent de l'Académie du Royaume du Maroc et rédacteur en chef de la revue ** Al Maêrifa ** . Homme de Lettres , il a publié deux ouvrages et plusieurs articles . 
 
EL KHAYAT GHITA  
Ecrivain , penseur , artiste , journaliste , docteur en médecine , psychiatre psychanalyste et anthropologue . Elle est titulaire d'un diplôme en médecine du travail et d'ergonomie , de Bordeaux , d'un diplôme de médecine aeronotique , de Paris et d'un doctorat d'anthropologie du monde arabe , de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales . Elle est professeur à l'Université Italienne de Chieti et créateur de la chaire de " l'Anthropologie de la Connaissance " , membre du département d'études féministes de l'Université du Québec à Montréal . Elle est connue pour sa forte implication en faveur de l'émancipation ces femmes et les droits sociaux . En 1999 , elle fonde l'Association Aïni Bennaï et la maison d'édition du même nom . Elle présente depuis juin 2008 , l'émission littéraire ** Un livre , un ami ** à la radio marocaine . Ses ouvrages publiés sont au nombre de 32 , dont : 
 
*** Le monde arabe au féminin ( essai ) - 1985 
*** Le Maghreb des femmes ( essai ) - 1992 
*** Les sept jardins ( nouvelle ) - 1995 
*** Le somptueux Maroc des femmes ( essai ) 1994 
*** Le livre de prénoms du monde arabe - 1999 
*** Le désenfantement ( récit ) - 2002 
*** Le sein ( textes et nouvelles ) 2002 
*** Les femmes arabes ( essai ) - 2003 
*** Métissages culturels - avec Alain Goussot ( essai ) 2003 . 
*** Les arabes riche de Marbella ( roman ) - 2004 
*** Essai de philosophie politique sur le monde arabe - 2005 
*** La liaison ( roman ) 2006 - publié à Paris en 1995 sous le pseudonyme " Lyne Tywa " 
*** Correspondance ouverte avec Abdelkebir Khatibi . 
*** Casablanca , ma ville - 2006 
*** Les " Bonnes " de Paris - 2008 
 
 
ELLOUH AMINA ( voir LLOUH ) 
 
 
EL MADINI AHMED [ Casablanca 1948 ]  
 
Romancier et poète de langue arabe . En 1987 , il a décroché un diplôme d'enseignement supérieur en langue et littérature arabes de la Faculté de Lettres et des Sciences Humaines à Fès . En 1990 , il a soutenu en Sorbonne , une thèse sur ** La vision réaliste dans le roman marocain cotemporain ** Il a également publié des recueils de nouvelles , des études critiques en plus de plusieurs contributions en matière de traduction . Parmi des romans et ses recueils de nouvelles : 
 
*** Les choses vaines 
*** Les illusionnés 
*** Une fleur pour le temps marocain . 
*** Un temps entre l'accouchement et le rêve - 1976  
*** Funérailles - 1987  
*** Violence dans le cerveau - 1970 
*** Histoire d'une chimère - 1992 
*** Fès , si la ville lui revient - 2003. 
 
EL MAJDOUB ABDERRAHMANE [ Né à Tit , Faubourg d'El Jadida - meurt à Meknès en 1565 ] 
 
Poète soufi . Il a vécu entre Fès et Meknès , à l'époque du roi Moulay Ismaîl , et s'est montré fin obsrvateut de la société de son époque . Ce poète anarchiste d'une brûlante actualité a laissé derrière lui des dictons en quatre vers , qui sont une référence à ce jour , en ce qui conderne le mode de vie et les traditions du Maghreb . Grand révolutionnaire , il attisait les foudres des pouissants de son époque et son franc-parler lui a même valu l'exil. Traduit dans plusieurs langues , sa poèsie fait le tour du monde . Parmi ses disciples figure l'érudit Moulay Abou El Mahassine Youssef El Fassi qui a fondé la Zaouiya de Hay Al Makhfia et la Zouiya de Hay Al Oyyoune à Tétouan. Si El Majdoub est né à Tit , sur la bordure du Maroc Atlantique , entre El Jadida et Azemmour , si la langue où ont été conçus ses quatrains a été influencée par le dialece algérien , s'il a passé une partie de sa vie en Tunisie et en Algérie , nous voyons largement qu'un souffle commun a traversé le Maghreb , que ce sont les réalités maghrébines dans leur ensemble qui sont concernées , passées au filtre d'un esprit et d'une psychologie exceptionnels et transmis. L'oeuvre d'El Majdoub a nourri les langues populaires maghrébines d'un certain nombre de proverbes , de tournures , de mots et de formes 
 
ELMALEH EDMOND AMRAN [ Safi 1917 - Rabat 2010 ]  
 
Philosophe , écrivain , journaliste , essayiste et critique d'art . Humaniste fier de sa marocanité et sa judaïté et grand défenseur de la cause palestinienne . A obtenu le Grand Prix du Maroc de Littérature , pour l'ensemble de ses oeuvres . Compte à son actif un recueil de nouvelles et une série de romans , dont : 
 
** Parcours immobile ( 1980 )  
** Alien ou la nuit du récit ( 1983 ) 
** Mille ans , un jour ( 1986 ) 
** Jean Genet , le captif amoureux et autres essais ( 1988 ) 
** Une femme , une mère ( 2004 ) 
** Lettres à moi même . 
 
ELMALEH GAD [ Casablanca 1971 ] 
 
Acteur et humoriste . Il a grandi à Casablanca où il fait une partie de sa scolarité secondaire au lycée Lyautey , au lycée privé Ozar-Hatorah , à l'École normale hébraïque, entre autres établissements . Gad signifie bonheur en hébreu , Elmaleh ( المالح ) signifie salé en arabe . Son père , David Elmaleh , est commerçant et pratique l'art du mime en amateur. En 1988 , à 17 ans , Gad quitte le Maroc pour aller étudier les sciences politiques à Montréal , puis vient à Paris en 1992 , pour suivre une formation artistique pendant deux ans et demi. En 2004 , il est un boxeur, le parrain d’Agir Réagir , un CD en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d'Al-Hoceima , au Maroc . En mars 2006 , il est fait chevalier des Arts et des Lettres par le ministre français de la culture . En 2007 , il reçoit un diplôme de maîtrise Honoris Causa en sciences humaines et sociales à l'Université Al-Akhawayne d'Ifrane , au Maroc . Fier de ses origines juives et marocaine , il a pris position pour la possible réunion des communautés arabe et juive. Il est père d'un garçon , Noé , de son union avec l'actrice Anne Brochet , dont il est séparé depuis 2002 . Après une romance de quatre ans avec la danseuse étoile Aurélie Dupont , il est en couple de fin 2009 à septembre 2010 avec la journaliste Marie Drucker . 
 
EL MANDJRA MAHDI [ Rabat 1933 ]  
 
Il a fait ses études universitaires aux Etats-Unis à l'Université de Cornell , où il a décroché une licence en biologie et en sciences politiques , et les continua en Angleterre où il obtint son doctorat à London School of Economics . Il enseigne à l'Université Mohammed V à Rabat , depuis 1958 . Il a été directeur général de la Radiodiffusion Télévision Marocaine ( RTM ) et premier conseiller de la Mission Permanente du Maroc auprès de l'ONU à New-York . Il a occupé plusieurs hautes fonctions au sein du Système des Nations Unies ( 1961 - 1981 ) , y compris celles de chef de la division Afrique , de sous-directeur général de l'UNESCO pour les sciences sociales , les sciences humaines et la culture , et de sous-directeur général pour la prospective . Il a également été président de la Fédération Mondiale des Etudes du Futur , président de Futuribles International et il est président fondateur de l'Association Marocaine de Prospective et de l'Organisation Marocaine des Droits de l'Homme . Il est aussi membre de l'Académie du Royaume du Maroc et de l'Académie Africaine des Sciences et de l'Académie Mondiale des Arts et Lettres . Il a reçu le Prix de la Vie Economique 1981 en France , la Grande Médaille de l'Académie Française d'Architecture ( 1984 ) , Ordre des Arts et Lettres ( France 1985 ) ; Ordre du Soleil Levant ( Japon 1986 ) . Il a également reçu la Médaille de la Paix de l'Académie Internationale d'Albert Einstein et le Prix de la Fédération Mondiale des Etudes sur le Futur en 1995 . Il a publié plus de 500 articles dans les domaines des sciences humaines et sociales . Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont : 
 
*** The United Nations System : An Analysis - 1973 
*** On ne finit pas d'apprendre ( Rapport au Club de Rome ) 1979 - Traduit en 12 
langues - 1996 
*** Maghreb et Francophonie - 1988 
*** Première Guerre Civilisationnelle - 1991 . 
*** Prospective des Futurs - 1992 . 
*** Nord-Sud , prélude à l'ère postcoloniale - 1993 
*** Al Quds , symbole et mémoire - 1996 . 
*** Dialogue de la communication - 1996 . 
*** La décolonisation culturelle , défi majeur du 21 ème siècle - 1996 . 
*** Masar Fikr ( Cheminement d'un penseur ) - 1997 
*** Déglobalisation de la Globalisation - 1999 
*** Intifadates - 2001 
*** Humiliation à l'ère du méga-impérialisme - 2003 . 
*** L'ére du méga-impérialisme et la globalisation de l'Islam ( en japonais , avec le 
professeur Zuzu Itagaki ) . 
 
 
EL MANSOUR EL DAHABI [ Fès le 15 / 03 / 1545 - Fès le 25 / 08 / 1603 ] 
 
Souverain de la dynastie saâdienne ( 1578 - 1603) . Abou Abbas Ahmed El Mansour Billah , dit El Dahbi ,fut proclamé roi aussitôt après la défaite des portugais à la grande bataille de Oued El Makhazine , le 4 août 1578 . Des ambassadeurs de tous les pays vinrent le féliciter de la victoire . La première ambassade qui arriva fut celle du Pacha d'Alger , puis vint celle du roi du Portugal le Cardinal Henri qui avait pris la direction des affaires du royaume après Don Sébastien . Arriva ensuite à Fès , l'ambassadeur du roi d'Espagne , l'ambassadeur du sultan ottoman Mourad , puis celui du roi de France . En 1582 , El Mansour envoya une armée considérable sous les ordres des généraux : Mohamed Ibn Baraka et Ahmed Ibn El Haddad El Amri , pour conquérir les pays sahariennes de Tigourarine et du Touat . Une autre expédition sous le commandement du général Jaoudar , en 1591 , aura pour conséquence la prise de Gaô au Mali, et la reconnaissance de l'autorité d'El Mansour dans tout l'espace compris entre la Nubie et l'Océan Atlantique qui avoisine le Maroc . Pendant son règne , en septembre 1589 , les colons chrétiens évacuèrent la ville de Azila . Parmi les construction érrigées par ce roi , on peut citer le palais El Badiê , les deux forts à Larache , des pressoires pour la canne à sucre à Marrakech et deux forts à Fès .  
 
EL MANSOUR MOULAY HICHAM 
 
Artiste-peintre . Les critiques d'art T. MacCarthy et A. Calndermond ont écrit sur cet artiste : ** Ce jeune artiste fait passer dans ses toiles une joie sincère est extraordinairement puissante , et le trait simplifié a la force de Raoul Duffy ( 1877-1953 ) . Il y a moyen de voir aussi un certaine similitude entre ses ** Trois Fatimas , Tanger ** et le chef-d'oeuvre de Kees Van Dongen ** Marocines au Cap Spartel ** , une toile qui a profondément influencé le dernier Mohamed Hamri , dont El Mansour ne cache pas d'être l'admirateur . ** Dans un intervalle de onze mois , ce remarquable artiste a exposé trois fois en solo , à Tanger . Il a participé aussi à des expositions collectives à Marrakech et en Irlande . Il est déjà à l'honneur dans des collections privées et publiques , comme celle de la Reine d'Angleterre , celles de l'Archevêque de Tanger , de la galerie d'art Lawrence-Arnott et du Musée de la légation américaine à Tanger . 
 
EL MARINI ABDELHAQ [ ? - 1217 ] 
 
Premier Emire de la dynastie Marinide . Vainqueur d'une armée des Almohades lors de la bataille de Oued Nekkour en 1216 . il trouva la mort lors d'un autre bataille contre les guerriers des Riahi , ainsi que son fils aîné Idriss . Ses fils : Abou Saïd Othmane , Abou Maârouf Mohamed , Aboubakr et Yacoub , seront ses succésseurs . 
 
EL MARINI OTHMANE [ ? - 1240 ] 
 
Deuxième Emire de la dynastie Marinide de 1217 à 1240 . Fils de Abdelhaq et surnommé Abou Saïd , il continua à conquérir les régions du Maroc pour soumettre les tribus et les villes et asseoir les bases de la dynastie . Il sera assassiné par son fils adoptif d'origine européenne . 
 
EL MARINI MOHAMED [ ? - 1244 ] 
 
Troisième Emire de la dynastie Marinide de 1240 à 1244 surnommé Abou Maarouf . Fils de Abdelhaq , il prendra la relève après la mort de son frère l'Emir Abou SaÏd Othmane . Parmi ses guerres contre les armées almohades , un bataille qui s'est déroulé aux environs de Meknès et une autre contre une armée de 20.000 hommes dressée par le Souverain almohade de Marrakech , Ali Assaïd Billah , en 1244 . Cette bataille se deroula aux environs de Fès ( Sakhrat Abi Bisyach ) . Abou Maarouf sera vaincu et perdra la vie . Son frère Aboubakr le remplacera .  
 
EL MASMOUDI MOHAMED 
 
Poète marocain originaire du Tafilalet au XVIIème siècle sous le règne du sultan Moulay Zidane ( neuvième sultan de la dynastie saâdienne de 1613 à 1628 ) fut le disciple de Abdelaziz El Maghraoui avant de succéder au doyen du zéjal marocain et grand cadi de Fès originaire de la même région . El Masmoudi inventa une nouvelle formule de composition appelée ** Agbah ** ou ** Goubahi ** , auteur de ** EL Hifa ** en innovant la texture poétique en introduisant une césure différente de celle de Abdelaziz El Maghraoui.  
 
EL MEDINI AHMED [ Berrechid 1949 ]  
 
Romancier , écrivain , poète et critique littéraire . Il a obtenu , en 1978 , un diplôme de troisième cycle en langue et littérature arabe à l'Université Mohammed V , en 1990 , son doctorat en lettres et sciences humaines de la Sorbonne à Paris où il était professeur . Professeur adjoint à l'Université de Paris 8 au début des années 80 . Il est professeur universitaire et chercheur . Membre fondateur de l'Union des Ecrivains du Maroc . Parmi ses ouvrages publiés :  
 
*** Al 3ouf fi 'l dimägh - Casablanca 1971 - العـنـف في الـدمـاغ  
*** Zamane bayna 'l ouilada wa 'l 7oulme - Casablanca 1976 ( roman ) زمـن بـين الـولادة و الـحـلـم 
*** Sefer al Inchaê wa ttadmir - 1976 سـفـر الانــشــاء و الـتـدمــيــر  
*** Ouarda lilwaqt al maghriby - 1982 وردة للــوقــت الـمـغــربـي  
*** Al janaza - 1987 الــجــنــازة 
*** Al tariq ila 'l manäfi - Beyrouth 1988 - الـطـريـق الـي الـمـنـا فـى  
*** Ihtimalat al balad al azraq - 1990 احـتـمـالات الـبـلـد الازرق 
*** 7ikayat wahme - Beyrouth 1993 . حـكـايـة وهــم 
*** Al Moudahara - 1993 الـمـظــاهــرة  
*** Madïnat Baraqech - Casablanca 1998 ( roman ) مـديـنـة بـراقــش 
*** Fès law 3adate ilayh - Rabat 2003 ( roman ) - فــاس لـو عــادت الــيـه 
*** Hayia nal3ab - Rabat 2004 - هــيــا نــلــعـــب  
*** Bard 'l masafäte ( poésie ) 1982 - بــرد المسافــات 
*** Andalous al Raghba - 1988 ( poésie ) أنـدلــس الــرغــبــة  
 
 
EL MEDLAOUI MOHAMED 
 
Mohamed El medlaoui, ex vice doyen de la 
faculté des lettre d'Oujda et ex-chercheur à l’IRCAM ( 2002-2006 ) est un linguiste berbérisant, arabisant et hébraïsant,actuellement chercheur à l’Institut Universitaire de la Recherche Scientifique de Rabat . Après avoir publié plusieurs ouvrages de recherches très approfondies sur la langue et la culture amazighes en tant que questions socioculturelles nationales, Mohamed Elmedlaoui s'est attaqué à la poésie berbère avec son livre Timssdsit . Il est co-auteur avec François Dell du CNRS ) d'un ouvrage qui traite de la syllabe en berbère et en arabe marocain et où nous les auteurs ont scandé le mètre de quelques pièces du Malhoun avec notamment une notation en alphabet phonétique international et une traduction en anglais des 12 premiers vers de la qasida de ** Fatma ** ( de Muhammed Lehmer Lemeryaq ). 
 
EL MELIANI DRISS [ Fès 1945 ] 
 
Poète en langue arabe . Il a étudié la philosophie à Damas et la littérature arabe dans sa ville natale . A Moscou , il découvre la langue et la littérature russes puis devint enseignant à Casablanca . Créateur du supplément culturel du journal ** Al Bayane ** , il participe de façon soutenue à la vie culturelle marocaine .  
 
 
EL MOUTAWAKIL NAWAL [ Casablanca , le 15 avril 1962 ] 
 
Championne olympique et Ministre . En août 1997 , le Roi la nomme Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires Sociales , chargée de la Jeunesse et des Sports , poste qu'elle a quitté en mars 1998 . En janvier 2007 , elle a été nommé vice-président de la Fédération Royale Marocaine d'Athlétisme . Elle a été nommé Ministe de la Jeunesse et des Sports dans le gouvernement du 15 octobre 2007 , jusqu'au 29 juillet 2009 . Côté sport , elle a commencé sa carrière sportive en 1978 . Championne Olympique des 400 mètres haies / femme . En 1995 , elle a été élu membre du Comité Exécutif de la Fédération Internationale d'Athlétisme Amateur . Membre du Comité Olympique International , depuis 1998 . Membre de la Confédération Africaine d'Athlétisme et vice président de la Fédération Royale d'Athlétisme . En 2005 , Elle a été désignéé membre de la commission de coordination des Jeux Olympiques-2012 . Elle a fait ses études aux Etats-Unis d'Amérique où elle a obtenu un diplôme d'éducation physique de l'Université de l'Iowa. 
 
*** Médaille or des jeux méditerranéens , au Maroc en 1983 . 
*** Médaille or des jeux africains 1984 en Egypte . 
*** Médaille or des jeux olympiques 1984 à Los Angeles ( 53 s 17 ) . 
*** Médaille or des jeux méditerranées de 1987 en Syrie . 
 
EL OUAFA MOHAMED [ Marrakech 1948 ] 
 
Après une licence en sciences économiques ( Rabat ) , il a obtenu le diplôme des études supérieures en sciences économiques ( Paris ) et le 3e cycle de l'Institut du développement économique de Paris ( IDES ) . Il a occupé en 1976 le poste de maître assistant à la faculté de droit à Rabat avant de siéger à la chambre des représentant s de 1977 à 1997 . Il a présidé , de 1983 à 1992 , le conseil municipal de Marrakech et depuis 1982 , il est membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal . Secrétaire général de la jeunesse istiqlalienne de 1976 à 1984 , il a été président de l'Union générale des Entreprises du Maroc , de 1969 à 1973 . Mohamed El Ouafa a été ambassadeur du Maroc en Inde ( 2000 - 2004 ) , en Iran en 2006 , puis au Brésil . Le 3 janvier 2012 , il a été désigné ministre de l'Education Nationale , dans le gouvernement de Benkirane , du 3 janvier 2012 .  
 
EL OTHMANI SAAD EDDINE [ Inzgane , le 16 janvier 1956 ] 
 
Politicien , docteur en médecine et spécialiste en droit musulman . Depuis 2004 , il est secrétaire général du parti de la Justice et du Développement . Il est titulaire d'une licence en droit musulman depuis 1983 . Il décroche son doctorat en médecine en 1986 et un diplôme des études supérieures en jurisprudence islamique à Dar el Hadith el Hassania en 1987 . En 1994 , il obtient son diplôme en psychiatrie du Centre Universitaire de Psychiatrie à Casablanca . En 1999 , il obtient aussi son diplôme supérieur en études islamiques de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Rabat . Député au Parlement de 1997 à 2007 , il a été réélu en 2007 . Le 3 janvier 2012 , il est désigné Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération. 
 
EL OUARDI EL HOUSSAINE [ Né le 22 septembre 1954 ] 
 
Professeur de l'enseignement supérieur à la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca ( spécialiste en anesthésie-réanimation et en médecine d'urgence et de catastrophe ) , il a occupé de nombreuses fonctions dont notamment celles de doyennde la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca ( de mai 2005 à janvier 2012 ) Il est également chef du service d'accueil des urgences au centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca , président du comité de pilotage des urgences à la wilaya du Grand Casablanca et dirigeant de plusieurs associations médicales nationales et internationales. Il est également expert de l'Organisation Mondiale de la Santé ( O.M.S ) en médecine d'urgence et de catastrophe depuis 1998 . Houssaine El Ouardi est membre du bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme ( P.P.S ) et coordinateur national du secteur de la santé. Il est auteur de plusieurs publications et travaux de recherche . 
Le 3 janvier 2012 , il a été désigné ministre de la Santé ( dans le gouvernement Benkirane ). 
 
El OUARDI MOHAMED [ Aïn Fandal 1953 ] 
 
Poète amazigh . Ancien président de l'Association Aïn Fandal pour l'Art Ahidousse . Dès l'âge de 20 ans , il a commencé à composé des poésies en langue amazigh et en arabe . 
 
EL OUARIACHI FADMA [ Née à Ferkhana - Nador ] 
 
Poétesse en langue amazighe du Rif . Honorée en 2005 à Nador , par l'Institut Royal de la Culture Amazighe en coordination avec l'Association ** Ilmas . Parmi ses recueils de poésies en langue tatifit ** yisremd ayi wawar ** - 1998 . Chercheuse à l'IRCAM. 
 
EL OUFIR GHITA [ Rabat 1932 - Idem 2009 ]  
Première pianiste marocaine douée et membre de l'Orchestre National de Musique Andalouse . Elle jouait du piano et aussi l'accordéon et la harpe . C'est en 1958 qu'elle a intégré l'Orchestre National de la musique andalouse de la R.T.M. et qu'elle a quitté en 1992 . Elle aura alors à son actif 267 enregistrements radiophoniques , plus 150 programmes télévisés aux côtés de multiples festivals de musiques andalouse au Maroc et à l'étranger . 
 
EL OUFIR TAOUFIK  
 
Architecte. Diplomé de l'Ecole spéciale d'architecture de Paris en 1983 , il poursuit sa formation internationale à Bruxelles, Cambridge , Varsovie et Venise . Après un passage dans les agences d'architecture de renom en France , au Maroc et au Moyen-Orient ( Jeddah et Koweit ) , il ouvre en 1985 , son propre atelier à Rabat . Il travaille alors en étroite collaboration avec les différents intervenants du milieu de la construction et de l'aménagement du territoire . Il participe activement à de nombreuses études et conçoit , seul ou en groupement , des projets d'architecture et d'urbanisme , tels que l'aménagement de la vallée du Bouregrag-Rabat-Salé , celui de la grande baie de Casablanca , la ville universitaire de Mascate au Sultanat d'Oman , l'hôtel-casino Mövenpick à Tanger , les résidences Arsat Sala à Salé , l'ensemble tertiaire de Casanearshore Park , le front fluvial de la marina de Bab Al Bahr , entre autres . Sollicité par la maîtrise d'ouvrage privée , il a également remporté de nombreux concours publics et réalisé des programmes d'envergure et d'une grande diversité . Régulièrement invité au Maroc et à l'étranger pour des conférences et séminaires , il a eu aussi l'occasion d'exposer ses projets à Paris ( Institut du Monde Arabe ) , à Marseille et à Istanbul . En septembre 2010 , il a présenté à Paris sa monographie , la première d'un architecte du Maghreb . 
 
EL WAAD AÏCHA  
 
Chanteuse en plusieurs dialectes des pays arabes . Soeur du chanteur Mehdi Abdou . Elle a fait sa formation en Egypte . Ambassadrice de la chanson marocaine . 
 
EL YAMANI HAYAT  
 
Romancière . Ingénieur dans une multinationale .. Elle vit et travaille dans la région parisienne . Rêve d'envol ( 2009 ) est son deuxième roman après ** La Cruche cassée ** paru en 2001 . 
 
EL YAZAMI DRISS [ Fès 1952 ] 
 
Intellectuel . Il est président du Conseil de la Communauté marocaine à l'étranger ( CCME ) depuis sa création par dahir royal du 23 décembre 2007. Il souhaite à travers ce conseil « aider à créer des ponts » entre les Marocains vivant au Maroc et la diaspora marocaine : les Marocains résidant à l'étranger ( appelés aussi les MRE ). Il est depuis toujours très engagé en faveur de la défense des droits de l'Homme et a notamment travaillé dans plusieurs associations ou organisations internationales telles que la ligue des Droits de l'Homme , et fut Secrétaire général de la Fédération Internatinale des ligues des Droits de l'Homme .  
 
EL YAZGHI MOHAMED [ Fès le 28 sep. 1935 ] 
 
Homme politique , ex- secrétaire général de l'U.S.F.P , Ministre d'Etat dans le gouvernement présidé par Abbas El Fassi , du 15 octobre 2007. Membre fondateur de l'U.S.F.P en 1959 . Dès l'age de 16 ans , il adhère au parti nationaliste de * l'Istiqlal * . Il obtient à Fès son certificat d'étude primaire et son baccalauréat au collège Moulay Youssef et au lycée Gouraud de Rabat où il décroche également une licence en droit de la Faculté de droit . Il part ensuite en France pour compléter sa formation et accède à l'Ecole Nationale d'Administration à Paris , s'inscrit au Barreau de Paris en 1964 , puis retourne à son pays . Il sera arrêté en 1963 à Casablanca , en 1970 où il a été envoyé à la prison de Kénitra puis celle de Marrakech et en 1981 où il sera condamné à la prison , suite aux prises de positions de son parti sur le Sahara Occiental Marocain . En 1968 il devient avocat au barreau de Rabat . Fonctionnaire , il a assuré les fonctions de chef du bureau du budget de l'équipement au ministère des Finances en 1950 , de directeur du quotidien * Al Mouharrir * , entre 1975 et 1981 , de secrétaire général du Syndicat National de la Presse Marocaine , entre 1977 et 1993 et de directeur du quotidien marocain * Libération * Tour-à-tour député de Kénitra , conseiller municipal de Rabat , député de Rabat , il a été membre du conseil national de l'UNFP et de la commission administrative nationale de l'USFP , avant d'être élu en 1975 , membre du bureau politique de USFP , puis premier secrétaire depuis 2003 , suite à la démission d'Abderrahmane El Youssoufi , jusqu'en décembre 2007 . En mars 1998 , il devient Ministre chargé de l'Aménagement du Territoire , de l'Environnement , de l'Urbanisme et de l'Habitat et en novembre 2002 , Ministre de l'Aménagement du Territoire , de l'Eau et de l'Environnement . En octobre 2007 , il a été nommé Ministre d'Etat . 
 
EL YOUSSI LAHCEN [ Sefrou 1902 - ? 1970 ]  
 
Ministre de l'Intérieur de 1955 à 1956 , dans le premier gouvernement du Maroc indépendant , puis membre du Conseil de la Couronne . Son père était caïd des Aït Youssi . Il était membre fondateur du parti politique ** Mouvement populaire ** Après les preuves de sa complicité dans l'insurrection , du 18 janvier 1957 , de Addi Oubihi , gouverneur du Tafilalet , il sera congédié de son poste de membre du Conseil de la Couronne . Il se cantonnera dans les montagnes de l'Atlas avant de passer en Espagne par Melilla et rentrera au pays en 1962 , se présentant comme le vrai leader du Mouvement Populaire . 
 
EL YOUSSOUFI ABDERRAHMANE [ Tanger le 8 mars 1924 ]  
 
Grand leader de la gauche marocaine . Il adhère au parti de l'Istiqlal dès sa création en 1944 . En France ( 1949 - 1952 ) , il obtint un DES de droit et des sciences politiques . Avocat à Tanger ( 1952 - 1960 ) , il choisit l'aile gauche du parti à côté de Mehdi Benbarka et Mohamed Basri . Il était membre fondateur , en 1959 , de l'Union Nationale des Forces Populaires ( UNFP ) et un des principaux opposants au régime . Entre 1959 et 1965 , il devient rédacteur en chef du journal ** Al Mouharrir ** . Il sera arrêté en 1959 et aussi en 1963 . Il est également membre fondateur de l'Union Socialiste des Forces Populaires ( USFP ) et sera condamné à mort par contumace , passe quinze ans en exil et rentre au Maroc en 1980 , après une grâce royale . Il était vice-président de l'USFP en 1991 , premier secrétaire après la mort de Abderrahim Bouabid en 1992 et directeur du quotidien ** Al Ittihad al Ichtiräki ** . De 1993 à 1995 , il reste à Cannes , en France , puis rentre au Maroc et commence à s'aligner la politique initié par le palais . Jusqu'à la mort du roi Hassan II , en juillet 1999 , il a assumé la fonction de Premier Ministre d'un gouvernement de coalition dit d'alternance , constitué depuis le 4 février 1998 . La presse d'opposition l'a accusé alors d'immobilisme , de compromition et de mutisme . Il a accédé , de nouveau , à la primauté en 2000 , jusqu'à la nomination de son successeur : Driss Jettou , en 2002 . 
 
EL ZEYANI AHMED [ Né à Aït Saïd - Nador ] 
 
Poète autodidacte en langue amazigh du Rif . Il a publié sa poésie ** Allal ** en 1986 . Ce poète est également romancier . parmi ses recueils de poésies : 
 
*** Adharigh theg zro ( j'écrirai sur la roche ) - 1993 
*** Thriouryout i moulay ( des youyou pour le marié ) - 1998 . 
*** Ighembab yarzoun kh oudoum nçane theg oudoum n-wamane ( les visages qui se 
cherchent sur la surface de l'eau ) - 2002  
 
ERRUAS SAFAA [ Tétouan 1976 ]  
 
Artiste-peintre installatrice . En 1998 , elle décroche son diplôme de l'Institut national des Beaux-Arts . Ses expositions ont commencé en 1996 , au Maroc , en France , en Espagne , en Italie et dans d'autres pays européens . Elle a participé , en 2002 , à la 5 ème Biennale des Arts Contemporains Africains à Dakar . En 2003 , elle a exposé ses oeuvres à Londres à côté des pionniers de la peinture marocaine et en 2006 , elle a participé à l'exposition ** Un siècle de peinture marocaine ** à Rabat . 
 
ESSAYAD AHMED [ Salé 1938 ] 
 
Professeur de musique , compositeur et chef d'orchestre . Après un passage au conservatoire de Rabat , il s'inscrit en 1962 au conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et devient disciple privilégié du professeur Max Deutsh . De 1991 à 1994 , il est compositeur à la Chartreuse de Ville Neuve-les-Avignon . En 1994 , il travaille comme compositeur en résidence au conservatoire de la région de Strasbourg . Grand Prix National de la musique et compositeur invité du Festival Musica 94 . En 2007 , il remporte le Prix René Dumesnil en composition musicale , attribué par l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France . Instigateur de la musique d'opéra de chambre . Il puise sa musique tant aux racines arabo-berbères que dans la culture occidentale . Il a produit en 1994 ** le collier des ruses ** , opéra de chambre écrit à partir de récits d'El Hamadani , poète arabe du 10 ème siécle . Il est considéré comme l'un des compositeurs classiques les plus éminents . 
 
EZZAMMOURY SALMANE [ Tétouan 1959 ] 
Artiste photographe . Depuis 1989 , il a exposé aux Pays-Bas où il est installé et aussi au Maroc , en Belgique , Danemark , Syrie et Corée du Sud . Il est membre de l'Association Marocaine de l'Art Photographique . Son thème principal est ** L'Homme dans tous ses états . 
 
EZZANGA MOHAMED ABDELGHANI 
 
Artiste peintre . Abdelghani Ezzanga est connu par ses oeuvres de peinture tellurique et matérique. Abdelghani Ezzanga a répondu présent dans diverses manifestations artistiques dont le Premier Salon National d'Art Contemporain et le Printemps des Arts Plastiques d'Essaouira. Mohammed Abdelghani Ezzanga s'est éteint, à l'âge de 54 ans, le 3 novembre 2005. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
EL HIMMA FOUAD ALI....... [ Marrakech 6-11-1962 ]. 
 
Homme d'Etat. Il a fait ses études primaires à Bengrir et secondaires au Lycée Moulay Ismail à Kalat Sraghna, trois mois avant d'être choisi pour rejoindre le Collège Royal. Au temps où Basri était Ministre de l'Intérieur, il passe un stage, entre 1986 et 1990, à ce Ministère. En 1992, il est élu Président de la Municipalité de Bengrir. En 1995, il est élu Député au Parlement. En 1998, il est nommé Chef du Secretariat Particulier du Prince Héritier [ Mohammed VI actuellement ] En 1999, on lui confie le portefeuille de Secrétaire d'Etat à l'Intérieur. En 2002, il est nommé Ministre Délégué à l'Intérieur. En 2007, il démissionne et se présente pour les éléctions législatives en tant qu'indépendant, à Rhamna, et sera élu Député. Le è août 2008 , il fonde le parti politique ** Authenticité et Modernité ** avec plusieurs personnalités politiques . 
 
EL ISSAOUI YOUNES.......[ Asila 1948 ]. 
 
EL JAZOULI MOHAMED.......[ Rabat 1890 - ? ] 
 
Grand poéte et juriste . Aprés ses études à Rabat, il devient notaire à Larache, puis premier secrétaire au tribunal de haute instance de Rabat, avant d'être nommé membre de ce tribunal. 
 
EL JEM Mohamed [ Rabat 1948 ] 
 
Acteur et humoriste. Il débute sa carrière humoristique en intégrant le « Théâtre national » où il interprète plusieurs pièces théâtrales. Au début des années 2000, il s'engage dans des sitcoms réussis notamment la Famille de si marbouh et Sir hta tji. Mohamed El Jem a écrit et joué dans plusieurs pièces théâtrales comme: Al maraa lati..., Jar wa majrour, et Arrajoulou alladi. 
 
EL KAMCH Zhor 
 
Célèbre athlète. Elle a remporté avec aisance, lors des jeux de la francophonie à Niamey { Niger ), la médaille d'or de 10.000 m , en enregistrant un chrono de 33m 41s 28/100e. 
 
EL-KASRI Hamid  
 
Musicien gnaoui, né à Ksar-el-Kebir au Nord du Maroc. Il commence son apprentissage à l'âge de sept ans et sa carrière sous l'égide des maitres Alouane et Abdel-Ouhab Stitou. Hamid El-Kasri est doué d'une capacité artistique qui lui permet de fusionner les musiques gnaouas du Nord avec celles du sud . Son style est 
particuliérement prisé. 
 
EL KASRI Mustapha [ Casablanca le 1er janvier 1923 - Rabat le 11 février 2009 ] 
 
Homme de lettres. Il a fait ses études primaires et secondaires, a débuté en 1944, comme enseignant à l'école Prince Moulay Al-Hassan à Casablanca. En 1951, il collabora avec le journal "Arraây Al-Aam". Lors des événements de Casablanca en 1952 et de la campagne de répression contre les nationalistes, le défunt avait été arrêté et emprisonné par les autorités du protectorat à plusieurs reprises, notamment le 20 août 1953, le jour de déportation du regretté Souverain le Roi Mohammed V, et sera transféré dans le sud marocain en 1955 où il a été placé en résidence surveillée. Après l'indépendance, il est chargé de mission auprès du ministre du travail et des affaires sociales. Il dirigea peu après le journal "Arraây Al-Aam" et assumera aussi la rédaction en chef du journal "Démocratie". En 1962, il est nommé Directeur de l'école nationale des postes et télécommunications. En 1966, il est nommé secrétaire général du Comité Consultatif Maghrébin, dont le siège était à Tunis. En 1973, il sera chargé de mission auprès du Premier ministre. En 1974, il est nommé ministre plénipotentiaire près de l'ambassade du Maroc à Washington. Le 1er novembre 1977, il est nommé Secrétaire général du ministère de l'information, poste qu'il va assurer jusqu'en 1981, avant d'être nommé attaché de mission au cabinet royal, avec le grade de Secrétaire général des administrations publiques. Il a exercé, parallèlement, les fonctions de Directeur de cabinet du Directeur général de l'Organisation Islamique pour l'Education, les sciences et la Culture (1982-1986).  
Œuvres[modifier]Il est l'auteur de textes littéraires et d'essais comme critique d'art ainsi que de traductions, en langue arabe ou française, de plusieurs œuvres d'hommes de lettres de renom. 
 
Traduction en arabe 
 
Il est le premier traducteur arabe de l'Œuvre d'Antoine de Saint Exupéry "Le Petit Prince" et "Les Fleurs du mal" de Charles Baudelaire. Il a également traduit en langue arabe "Les Caractères" de La Bruyère, "Les maximes" de François de la Rochefoucauld, des poèmes de Saint-John Perse, de Mallarmé, Paul Valéry, Victor Hugo, de l'Espagnol Federico García Lorca, de l'indien Rabîndranâth Tagore et en langue française des poèmes de Nizar Kabbani. 
 
Monographie 
 
Il est aussi l'auteur d'une monographie en langue arabe sur la rose "Kitab Al Ward" et de monographies notamment sur le peintre Belkahia. 
 
Encyclopédie 
 
Fin érudit, il a co-réalisé, avec Brigitte Fournaud, une encyclopédie "Connaissance du Maroc" (12 volumes - Ed. Okad), dirigé deux volumes de la "Grande Encyclopédie du Maroc" et collaboré dans 7 volumes du "Mémorial du Maroc" de feu Larbi Essakalli.  
 
EL KHALIFA M'HAMMED .......[ Marrakech 1939 ] 
 
A fait ses études secondaires à l'Ecole Mokhtar el Soussi. Il devient rédacteur au journal Al Oummal, publié par l'Union Général des Travailleurs Marocains, puis au journal Al Alam. A partir de 1964, il devient avocat. Entre 1976 et 1984, il sera président du Conseil Régional de Marrakech. Membre du parti de l'Istiqlal, il sera élu membre du Parlement. Lors du gouvernement du 6 septembre 2000, il fut nommé Ministre de la fonction publique et de la Réforme Administrative. 
 
EL KHATEB ABDELKARIM.......[ El Jadida 1921 - Rabat 2008 ] 
 
Son grand père maternel était Mohamed El Guebbas, grand vizir du sultan Moulay Youssef. Il obtient son baccalauréat au lycée Gouraud à Rabat en 1940 et participe à la fondation du ** Scoutisme Hassania **. Il rejoint l'Algérie pour étudier la médecine, puis à la Sorbonne à Paris. Nationaliste fervent et membre de l'Association des Etudiants Musulmans de l'Afrique du Nord, il rejoint le Maroc en 1951, pour devenir le premier chirurgien marocain à Casablanca. En 1953 il participe à l'organisation de la résistance armée à côté de grands résistants comme Abdesslam Bennani, Moulay Larbi Chtouki, Mohamed Zaraktouni, Abdellah Senhaji et Said Bounailat. Après des missions en France, en Egypte et en Espagne, il fonda, à Tétouan, avec d'autres résistants : ** L'Armée de Libération du Maroc ** qui a effectué sa première opération le 2 octobre 1955. Il est un des fondateurs du parti politique ** Mouvement Populaire ** avec Mbarek el Bakkay, Heddou Aberkach et Mehjoubi Aherdane etc, ainsi que l'Union Nationale du Tavail. En 1963, il est nommé Ministre du Travail et des Affaires Sociales. Ensuite il sera nommé Ministre d'Etat chargé des Affaires Africaines et Ministre de la Santé. Il est aussi fondateur du ** Mouvement Populaire Constitutionnel et Démocratique ** qui deviendra ensuite ** Le Parti de Justice et de Développement ** En 1963 il sera élu président du premier parlement marocain jusqu'à juin 1965. Il fut élu, en 1974, président du Conseil National de la Résistance . Philateliste et grand collectionneur d'armes anciennes.  
 
EL KHATTABI MOHAMMED " Ben Abdelkarim " [ Ajdir 1882 - Le Caire le 6 fevrier 1963  
]  
Chef de guerre de libération et homme d'Etat. Il appartient à la tribu batailleuse des Beni Ouriaghel. Il poursuiva ses études secondaires à Tétouan et à Melilla où il passa son baccalauréat, à l'Université Quaraouiyine de Fès et étudia le droit à Salamanque. En 1906, il dirige la section arabe du quotidien de Melilla " El Telegrama del Rif ". En 1907 il est professeur d'arabe et traducteur . En 1915, il est emprisonné par les espagnoles. En 1919, il se fixa à Ajdir ( à 10 Km d'Alhoceima ). Avec son frère M'hammed, rappelé de Madrid, et son oncle, il parvient à rassembler les principales tribus du Rif et constitue le noyau de son armèe. Il devient le chef du mouvement anticolonial au Maroc. Il remporte des victoires militaires éclatantes , surtout contre une offensive commandée par le général Sylvestre à Anoual, où la bataille se termina par une déroute espagnole. Le butin et les rançons que versa le gouvernement espagnol pour la libération des 1500 prisonniers, permirent a Ben Abdelkarim de ne manquer ni d'armes ni d'argent pour poursuivre la guerre de libération. En 1925, il lance des offensives vers le sud [ Zone sous protectorat français ] et menace Fès, Taza et la région du Gharb. La contre offensive franco-espagnole de 1925, commandée par le maréchal Pétain et le général Primo de Rivera, vient à bout de la résistance de ce héros qui se rend en 1926. Exilé à la Réunion, il s'enfuit en 1947 d'un bateau qui le transportait vers la France, lorsque il a fait escale à Port Said , sur le canal de Suez. Il trouve refuge en Egypte , gardant un prestige intact. Ben Abdelkarim fut le précurseur qui a mit au point le modèle de lutte armée pour la décolonisation des peuples. 
 
EL KHATTABI MOHAMED LARBI....... [ Tétouan 1927 - Rabat 2008 ] 
 
Homme d'Etat de haute moralité, homme de lettres et de culture, diplomate et académicien. 
Après ses étude primaires et secondaires à Tétouan, il obtient des diplômes supérieurs au Caire et à Madrid. Esnseignant à Tétouan puis ministre plénipotentiaire, représentant du Maroc auprès de l'O.N.U. à Genève . Ministre du Tavail puis ministre de l'Information en 1977, et ensuite Directeur du Trésor Royal, au début des années 90. Membre permanent de l'Académie du Royaume du Maroc . Il a publié deux livres et plusieurs articles. Il était aussi rédacteur en chef de la revue ** Al Maarifa **.  
 
EL KHAYAT RITA  
 
Ecrivain et penseur. Elle a publié 22 livres [2005] . Parmis ses oeuvres : " Essai de philosophie politique sur le monde arabe " [ 2005 ], " La liaison " et " Correspondance ouverte avec Abdelkebir Khatibi ". 
 
EL KHODARI KHALID  
 
Chercheur et critique de cinéma. A publié plusieurs ouvrages sur le cinéma au Maroc, notamment : ** Guide des Réalisateurs Marocains ** en 2000, et une nouvelle édition en 2007. 
 
EL LAMTOUNI IBRAHIM 
 
Général almoravide. Il a remporté la victoire devant Alfonso VIII roi de Castille à Hisne al Moudavar en 1091. Les Almoravides cette année mettront fin à la dynastie des Beni Abbad à Seville. El Mou'tamid Ben Abbad sera exilé à Aghmat, non loin de Marrakech. 
 
ELLOUH AMINA  
 
Romancière et écrivain. Après ses études à Tétouan et à l'Uiversité centrale de Madrid où elle a obtenu une licence de la Faculté de philosophie et de littérature , son diplôme des études supérieures et un Doctorat . Première directrice marocaine du Lycée des filles à Tétouan et de l'Ecole des institutrices à Tétouan puis à Rabat. Première inspecteur marocaine des écoles et lycées des filles au Maroc. Professeur à l'Université Mohammed V, elle publia des articles, des études, des pièces de théatre et diverses traductions littéraires. A reçu le prix du Maroc pour son roman " La Reine Khenata ". Elle a donné plusieurs conférences et publia aussi des oeuvres sur les enfants au Maroc et sur les étapes de l'enseignement arabe au Nord du Maroc pendant la deuxième moitié du 20e siècle. Cette grande dame est considérée " Pionnière " de la renaissance féminine au Maroc. 
 
EL MACHATT HAJ HAMMOU [ Aït Abbou 1910 ] 
 
Fondateur du club sportif Ittihad Zemmouri de Khémisset. Il rejoint l'Académie de Meknès pour faire ses études, puis revient à sa ville natale en 1940 et fonde l'IZK (Ittihad Zemmouri de Khemisset) où il joue comme arrière central. En 1956, il est nommé Caïd, puis en 1960, il devient gouverneur et Directeur de la Sureté Nationale. 
 
EL MALKI LAHBIB [ Boujaâd 15-04-1946 ] 
 
Homme d'Etat, Académicien et professeur. Il préside à l'Université de Rabat, le Groupe des Etudes et Recherches sur la Mediterranée. En 1990, il fut nommé Secrétaire Général du Conseil National la Jeunesse et de l'Avenir. Il a aussi présidé le Centre Marocain de la Conjoncture. En 1992, il devient membre de l'Académie du Royaume du Maroc. En 1998, il est chargé du portefeuille de l'Agriculture, du Développpement rural et de la Pêche maritime. De 1993 à 2007, il est Député U.S.F.P.  
 
EL MANDJRA MAHDI [ Rabat 1933 ] 
 
Il a fait ses études universitaires aux U.S.A. Licencié en biologie, licencié aussi en sciences politiques. Il obtint son doctorat ( Ph.D.eco. ) à l'université de Londres. Depuis 1958, il est Professeur à l'Université Mohammed V de Rabat. Il a été Directeur Général de la R.T.M. puis Premier Conseiller de la Mission Permanante du Maroc à l'O.N.U. Entre 1961 et 1981, il a occupé plusieurs hautes fonctions au sein du systeme de l'O.N.U. Il était Président de la Fédération Mondiale des Etudes du Future et Président de Futuribles International. Il est membre de l'Académie du Royaume du Maroc, de l'Académie Africaine des Sciences et de l'Académie Mondiale des Arts et Lettres. Auteur de nombreux articles et ouvrages. 
 
EL MANSOUR YACOUB [ Marrakech 1160 - idem 1199 ] 
 
Souverain almohade ( 1184 - 1199 ).Sous son régne tranquille et prospère s'élèvent d'utiles et magnifiques monuments : Tour Hassan de Rabat, les fortifications de cette ville, la mosquée et le minaret de la Koutoubia à Marrakech, le minaret de la grande mosquée de Séville devenu par la suite la Giralda et d'autres monumemts . Il débarque à Algesiras en 1195 , marche vers le nord à la tête d'une puissante armée et défait complétement les chrétiens à Alarcos le 10 juillet. En 1185, il reprend Alger et Bougie, pacifie la Tunisie et prend les îles Baléares. Aprés sa mort à Marrakech, son corps fut transporté à Tinmel. 
 
EL MDAGHRI MOHAMED [ Fès 1938 - ? 1971 ] 
 
Homme d'Etat et grand spécialiste de la finance et des questions économiques. Licencié es-sciences économiques de la Faculté de Droit de Rabat, il rejoint l'administration des finances en 1959 et poursuit les cours de l'Ecole Françaises Nationale d'Administration. De retour au Maroc, il devient chef du budjet d'équipement, puis attaché au cabinet du Ministre des Finances et ensuite Directeur du Trésor et des Finances Extérieures. En 1969, il sera chargé du budget et enfin il prendra la tête du Secrétariat général du Ministère. En 1971, le Roi lui confie le poste de Sous-Secrétaire d'Etat aux Finances. 
 
EL MIDAOUI AHMED [ Ouled Amrane ( Taounat ) 1958 ] 
 
Homme d'Etat. Docteur en Droit. Entre 1971 et 1974, il était inspecteur des Finances et professeur à l'Université Mohammed V à Rabat et à l'Ecole Nationale d'Administration. En 1987, il devient gouverneur de la province " Mohammedia-Zenata ", puis gouverneur de la ville de Tanger. Ensuite il sera directeur général de la sureté nationale en 1993. En novembre 1999, il fut nommé Ministre de l'Intérieur et gardera ce poste le 6 septembre 2000, jusqu'à sa nomination comme Conseiller Royal. 
 
EL MORSLI CHERKAOUI SALAH .......[ boujaâd 1962 ] 
 
Compositeur et Chef d'orchestre. Après ses études à Boujaad, il de déplace à Casablanca pour poursuivre ses études en musique et s'inscrit au conservatoire en 1979, pour étudier la musique classique. Il commence en 1985 à enseigner la musique à l'Institut de la commune urbaine, avant de d'intégrer l'orchestre symphonique du conservatoir. En 1995, il est nommé directeur de l'Institut de Musique de Casablanca- Anfa. Cet artiste autodidacte est le premier a avoir créé une chorale qui se compose d'une trentaine d'hommes et de femmes, lauréats et étudiants de l'Institut de Musique.  
 
EL MOUTAWAKIL NAWAL .......[ Casablanca 15 avril 1962 ] 
 
Championne Olympique des 400 m haies/femme. Membre du Comité Olympique International depuis 1998. Membre de la Confédération Africaine d'Athlétisme et Vice Président de la Fédération Royale d'Athlétisme . A fait ses études aux Etat-Unis d'Amérique .  
**** Médaille or des jeux méditerranéens au Maroc en 1983. 
**** Médaille or des jeux africains 1984 en Egypte. 
**** Médaille or des jeux Olympiques à Los Angeles en 1984 [ 53 s 17 ] 
**** Médaille or des jeux Med de 1987 en Syrie. 
 
EL OMARI NAOUAL 
 
Championne du Maroc des Echécs ( dames ) en 1994. 
 
EL OTHMANI SAAD EDDINE ......[ Inzgane le 16-01-1956 ] 
 
Politicien, docteur en médecine et spécialiste en Droit musulman. Secrétaire général du parti de la Justice et du Développement depuis 2004. Titulaire d'une licence en Droit musulman en 1983. Il décroche son doctorat en médecine en 1986 et un diplôme des études supérieures en jurisprudence islamique à Dar el Hadith l'Hassania en 1987. En 1994, il obtient son diplôme en psychiatrie du Centre Universitaire de psychiatrie à Casablanca. En 1999, il obtient aussi son diplôme supérieur en études islamiques de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Rabat. Député au Parlement de 1997 à 2007,il a été reélu en 2007 comme Député. 
 
EL OUARDI MOHAMED....... [ Ain Fandal 1953 ] 
 
Poète amazigh. Ancien président de l'Association Ain Fandal pour l'Art Ahidous. Dès l'age de 20 ans, il commence a composé des poésies en amazigh et en arabe. 
 
EL WAAD AICHA  
 
Chanteuse en plusieurs dialectes arabe. Soeur de Mehdi Abdou. Elle a fait sa formation en Egypte. Ambassadrice de la chanson marocaine. 
 
El YAZAMI Driss [ Fès 1925 ] 
 
Il est président du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME)[1] depuis sa création par dahir royal du 23 décembre 2007. Il souhaite à travers ce conseil « aider à créer des ponts » entre les Marocains vivant au Maroc et la diaspora marocaine : les Marocains résidant à l'étranger (appelés aussi les MRE). 
Il est depuis toujours très engagé en faveur de la défense des droits de l'Homme et a notamment travaillé dans plusieurs associations ou organisations internationales telles que la Ligue des droits de l'homme, et fut Secrétaire général de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH) . 
 
EL YOUSSI LAHCEN [ Sefrou 1902 - ? 1970 ] 
 
Homme d'Etat et politicien . Son père était caïd des Aït Youssi . Il a occupé le poste de Ministre de l'Intérieur de 1955 à 1956 , dans le premier gouvernement du Maroc indépendant et a été nommé aprés membre du Conseil du Trône . Il était membre fondateur du parti politique ** Mouvement Populaire ** Après les preuves de sa complicité dans l'insurrection , du 18 janvier 1957 , fomentée par Addi Oubihi , gouverneur alors de Tafilalet , il sera congédié de ce poste et se cantonnera dans les montagnes de l'Atlas avant de passer en Espagne par Melilla . Il rentrera au pays en 1962 , en se présentant comme le vrai leader du Mouvement Populaire  
 
 
ESSAYAD AHMED .......[ Salé 1938 ] 
 
Professeur de musique, compositeur et directeur d'orchestre. Après un passage au conservatoire de Rabat, il s'inscrit en 1962 au conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et devient disciple privilégié du professeur Max Deutsch . De 1991 à 1994, il est compositeur à la Chartreuse de Ville Neuve-les- Avignon. En 1994, il est compositeur en résidence au conservatoire de la région de Strasbourg , Grand Prix National de la musique et compositeur invité du festival Musica 94 . En 2007, il remporte le Prix René Dumesnil en composition musicale, attribué par l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France. Instigateur de la musique d'opéra de chambre. Ce compositeur puise sa musique tant aux racines arabo-berbères que dans la culture occidentale. Il a produit en 1994 " Le collier des ruses ", opéra de chambre écrit à partir de récits d'El Hamadani, poète arabe du 10e siècle. Il est considéré comme l'un des compositeurs classiques les plus éminents. 
 
ETOUMI MAAOUA  
 
Judoka. S'est adonnée au judo des l'âge de 8 ans, son sport favori. Elle a raflé tous les titres de la catégorie minime. Cadète et junior entre 1983-1984 et 1989-1990. Elle a été classée 5ème dans la catégorie senior, lors de sa première participation international à Madrid. Elle a réalisé d'autres exploits à Paris 1993-1994, à Tunis 1996, en Afrique du Sud 1996-1997 et d'autres performances nationales et internationales. Elle devient encadreuse à El Jédida, en constituant " L'association Maâoua Al Abtal" en 2000. 
 
ERROUAS SAFAA....... [ Tétouan 1976 ] 
 
Artiste-Peintre. Elle a décroché son diplôme de l'Institut National des Beaux-Arts en 1998. Elle a commencé ses expositions en 1996, au Maroc, en France, en Espagne,en Italie et dans d'autres pays européens. Elle a paticipé en 2002, à la 5e Biennale des arts contemporains africains à Dakar. En 2003, elle expose à Londre aux côtés des pionniers de la peinture marocaine. En 2006, elle participe à l'exposition ** Un Siècle de Peinture Marocaine ** à Rabat.  
 
EZZAMMOURY SALMANE.......[ Tétouan 1959 ]. 
 
Artiste photographe. Il a exposé depuis 1989 aux Pays-Bas où il est installé et aussi au Maroc, en Belgique, Danemark, Syrie et Corée du Sud. Son thème principal est ** L'homme dans tous ses états. 
 
 
 
 

(c) BENNACEUR GHANNAM - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 21.10.2013
- Déjà 5518 visites sur ce site!