ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
MAROC CELEBRITES 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo

O

OSMAN AHMED : [ Oujda 3 janvier 1930 ] 
 
Homme d'Etat. Il a suivi ses études primaires et secondaires dans cette ville, études achevées au Lycée Impériale de Rabat où il a été le condisciple de Hassan II alors Prince Héritier. 
Il est licencié dn droit et diplomé d'études supérieures en droit public et en droit privé. Immédiatement après le retour de Mohammed V de l'exil et la proclamation de l'indépendance , il entre au Cabinet Royal où il s'occupa des questions juridiques. Il a été membre de l' 
Assemblée Nationale Consultative, créée en novembre 1955 . En 1957, il a été appelé au Ministère des Affaires Etrangères où il a dirigé tour à tour la division européenne et la division américaine. Il a participé à plusieurs conférences internationales et sessions de l'O.N.U. Il a également pris part à plusieurs négociations notamment avec la France et l'Espagne. Secrétaire général du Ministère de la Défense Nationale en 1959, il a occupé de 1961 à 1962 les fonctions d'Ambassadeur du Maroc en Allemagne fédérale. Après avoir été nommé en 1962 Secrétaire d'Etat à l'Industrie et aux Mines, il a assumé de 1964 à 1967 les fonctions de Président de la Compagnie Marocaine de Navigation [ COMANAV ]. Le 19 juillet 1964, il épousa S.A.R la Princesse Lalla Nezha. 
Ambassadeur du Maroc à Washington de 1967 à 1970, Il a été nommé le 2 octobre 1970 Ministre des Affaires Administratives. Le 6 aout 1971, Hassan II le nomme Directeur de son Cabinet. Le 19 novembre 1972, le Roi le nomme Premier Ministre, poste auquel il a été reconduit en 1977. Il sera élu députe d'Oujda en 1977. Après le congrés du parti politique : Rassemblement National des Indépendants [ R.N.I ], il sera élu président. Le 21 mars 1979, il quitte ses fonctions de P.M. pour s'occuper du R.N.I. Le 27 mars 1979, il fut nommé membre du Conseil National de Sécurite. Le 30 novembre 1983, il fut nommé Ministre d'Etat au gouvernement de transition chargé de préparer le référendum et les élections, puis libéré de ses fonction le 3 septembre 1984 pour participer à la compagne électorale pour les législatives. De 1979 à 1983, il accomplit plusieurs missions auprès de Chefs d'Etats africains et asiatiques en qualité d'envoyé spécial du Roi. En 1983, il devient membre du Conseil Inter-Action qui regroupe 25 anciens Chefs d'Etat et de gouvernement. Le 14 septembre 1984, il est de nouveau élu député d'Oujda à la Chambre des Représentants. Le 15 octobre 1984, il a été élu président de la Chambre des Représentants . Automatiquement il est devenu membre du Conseil de Régence.  
 
OUAHBI MOHAMED [ Marrakech 1950 ] 
 
Romancier, poète et psychiatre. Diplômé de la Faculé de médecine de Paris V. Il a publié plusieurs ouvrages scintifiques. Il était fondateur et directeur de la revue ** Arts et Culture ** Il a publié aussi des romans et des receuils de poésie dont ** Chemins entrelacés ** en 2005. 
 
OUAKKI HADDA [ Zaouiat Ait Ishaq 1953 ] 
 
Grande dame de la chanson amazighe du Moyen-Atlas : Aita. Elle a débuté sa carrière artistique en 1969 en compagnie de l'artiste Bennasser Okhouya. 
 
OUALALOU FETHELLAH [ Rabat 1942 ] 
 
Homme d'Etat , politicien militant de gauche et professeur . C'est un homme de compromis et de consensus . Il fait ses études primaires à l'Institut M'hamed Guessouss de Rabat et secondaires au Collège Moulay Youssef. il obtient son Baccalauréat en 1961, une licence en sciences économiques de la Faculté de Droit à Rabat en 1964 et un diplôme d'études supérieures à Paris en 1966. Il devient Secrétaire Général del'U.N.E.M. En 1968 il obtient son doctorat à Paris et rejoint le corps enseignant à la Faculté de Droit à Rabat, Casablanca et à l'Ecole Nationale d'Administration. Un des fondateurs de l'Union Socialiste des Forces Populaires. De 1968 à 1977 il est membre du Bureau National du Syndicat National de l'Enseignement Supérieure. En 1972, avec Abdelaziz Bilal, il est un des fondateurs de l'Association des Economistes Marocains qu'il a présidé en 1982. Conseiller municipal à Rabat et membre du Parlement de 1977 à 1994. En 1998 il est nommé Ministre de l'Economie et des Finances. En 2000, Ministre de l'Economie, des Finances et du Tourisme, jusqu'en octobre 2007. En 2009 , il devient maire de la ville de Rabat . 
 
OUARDIGHI ABDERRAHIM [ Rabat 1939 ] 
 
Historien et ancien résistant. A publié principalement : " Le passé, le présent et le future de l'Afrique ", La grande crise Franco-Marocaine 1952-1956 ] et " Les énigmes historiques du Maroc indépendant 1956-1961 ]. 
 
OUALI ABDELLATIF [ Casablanca 1962 ] 
 
Peintre figuratif, issu d'une famille d'artistes, il a commencé à peindre et à dessiner dès son plus jeune age. Il a étudier à l'Académie des Beaux-Arts de Liège, en Belgique. Après plusieurs expositions en Belgique et en Hollande, il voyage en Angleterre, en France, en Turquie et en Espagne. En 1992, il retourne à Casablanca où il travaille en free lance comme illustrateur, tout en continuant à peindre et à exposer. En 1994, il organise une exposition au Ministère de la Culture, à Rabat. En 2000, il s'installe à New-York. [ Voir son site sur www.oualisart.com ] 
 
OUA'ZIZ ZAHRA 
 
Célèbre athlète. Championne du Maroc . Record de 10.000 m en 34 m 04 s 64/100e. 
 
OUBASSLAM Assou [ 1890 - 1960 ] 
 
Chef militaire, grande figure de la résistance marocaine au colonialisme français. La famille Oubasslam est originaire de la tribu berbère montagnarde du Saghro des Ait Atta sédentarisée ( Haut Atlas ). Cette famille avait joué un rôle déterminant contre l'occupation française au début XXe siècle. Assou Oubasslam (Assou Ouaali), succéda à son père Ali Oubasslam à la tête de sa tribu ( Amghar ) Ilemchan en 1919, il s'est distingué dès sa jeunesse par ses qualités conformes aux coutumes des berbères. À l'instar de Mouha ou Hammou Zayani il devint chef militaire et prit le flambeau de la résistance amazigh après la défaite définitive des Zayanes, malgré leur victoire sur les troupes coloniales dans la fameuse Bataille d'Elhri, en novembre 1914, la prise de Khénifra le 20 août 1920 par F.Berger, fit un grand écho au-delà du pays Zayane, les berbères se sentirent humiliés envers les chrétiens ( Iroumine ). L'influence des idéologies maraboutiques fort enracinée dans leur pensée religieuse motiva les amazighes à engager leur instinct de guerrier contre les troupes de légionnaires français contrairement aux autres confédérations berbères comme les Beni M'Tir et le Zayanes qui malgré la résistance farouche finiront par se soumettre et ce grâce à l'intrigue de Charles Mangin et la fameuse colonne de Fès sous le commandement de Moinier et du général Poeymirau. Assou Oubasslam est célébré dans le Sud du Maroc, parmi les tribus berbères notamment, comme un héros national. La bataille de Bougafer en mars 1933 illustre ses qualités de guerrier. Résistance : Les tribus des Ait Atta loin de l'affrontement avec les assaillants, sentirent le danger s'approcher. Assou Oubasslam et son contingent s'approvisionnaient en armement par l'intermédiaire des agents hostiles à la présence de la France au Maroc[réf. nécessaire]. La stratégie des colons français était de couper toute aide logistique sur la tribu des Ait Atta. Dans le cadre de la pacification du Maroc le maréchal Lyautey avec son collaborateur pro-colonial Thami El Glaoui avaient tenté d'intimider les Ait Atta en 1918 par l'intervention militaire dans la vallée du Todgha, cette opération n'avait pas eu le succès escompté, compte tenue de la qualité guerrière des Ait Atta et de la position géographique difficile d'accès ( Haut Atlas ). 
 
OUBENNACER MOUHA.......[ ? - 2003 ] 
 
Grand poète amazigh. 
 
OUDGHIRI KAMAL 
 
Natif de Fès, il travaille comme cadre au sein de l'agence spaciale américaine N.A.S.A. Membre de l'équipe qui a lancé le robot Pathfinder sur Mars. Il est fondateur de l'association Grove of Hope, qui a pour vocation de promouvoir l'apprentissage scientifique en Afrique. 
 
OUFKIR MALIKA[ Née le 2 avril 1953 ] 
 
Ecrivain et figure politique . Elle est la fille du général Mohamed Oufkir, ministre de l’Intérieur et confident du Roi Hassan II,durant les années 60 et 70. Agée de cinq ans, Malika Oufkir est adoptée par le Roi Mohammed V. Elle vit donc dans le Palais Royal de la capitale marocaine Rabat et reçoit une éducation digne d’une princesse de sang royal. En 1972, après un coup d'État échoué du général Oufkir, celui-ci est arrêté et décédé à Skhirat . Sa famille composée de sa femme Fatema et de ses six enfants sont envoyés dans une prison secrète dans le désert du Sahara. C’est ainsi que Malika fut surnommée la ** Schéhérazade moderne ** pour être passée du Palais aux cachots du roi. Après 19 années de prison dans des cellules délabrées, Malika tente avec un de ses frères et deux soeurs une évasion qui, quoique non aboutie, réussit à aviser les autorités françaises qui ont insister pour libérer la famille Oufkir. Cinq ans encore au Maroc, à Marrakech, l’une des sœurs de Malika tente de s’évader vers la France ce qui permit à la famille de quitter le Maroc . Avec l'écrivain française Michèle Fitoussi, Malika Oufkir a publié le récit de sa vie en prison.  
 
 
OUFKIR MOHAMED [ Boudnib 1924 - Skhirat 1972 ] 
 
Général et homme d'Etat. A fait ses études au Lycée Tarik d'Azrou, avant d'entrer à l'Ecole Militaire Dar el Beida de Meknès, d'où il sortit officier en 1941. Il fait partie en 1943 du corps expéditionnaire d'Italie. Toujours dans l'amée française, il passe en 1947 tois ans en Indochine comme chef des commandos d'une division navale d'assaut. Aprés l'indépendance du Maroc, il est proche du Palais . Directeur général de la Sureté nationale en 1960, il était auparavant chargé des opérations de Tarfaya ainsi que des opérations du Rif. En 1964 il est Ministre de l'Intérieur, de l'Urbanisme et de l'Habitat. La même année il est promu Général. Il est accusé d'être l'instigateur de l'enlèvement de Ben Barka en 1965 . Il devient Ministre de la Défense en 1971 . Accusé encore d'être l'organisateur du complot contre le Roi Hassan II en 1972, il meurt à Skhirat. 
 
OUKACHA MUSTAPHA [ Né à Casablanca ] 
Politicien et homme d'affaires . Mustapha Oukacha a une carrière enrichie par des postes dans divers domaines : politique et social, comme étant le président d'une communauté rurale dans la province de Benslimane. En 1983, il est devenu le président de la province de Settat jusqu'en 1997. En plus, Mustapha Oukacha a exercé dans les secteurs du bâtiment, de l'agriculture et des pêches maritimes, de sorte qu'il soit le président l'Association marocaine des armateurs de la pêche hauturière durant 11 ans. Mustapha Oukacha était le vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc et membre du conseil national du patronat marocain ainsi qu'il a été le vice-président de l'Association Carrières centrales et enfin président d'autres organisations non gouvernementales . Grâce à cette carrière pleinement remplie, Mustapha Oukacha s'est présenté aux élections législatives de 2007 pour la présidence de la chambre des conseillers et c'est alors qu'il a pu dissuader le comité exécutif du rassemblement national des indépendants ( R.N.I ) dont il est un membre fondateur. A l'âge de 67 ans, Mustapha Oukacha devient le nouveau président de la chambre des conseillers.  
 
OULD AL RACHID KHALI HANNA.......[ Laayoune 1949 ] 
 
Homme d'Etat et politicien. En 1977, il fut nommé Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre. La même année il sera élu député et membre du bureau exécutif du R.N.I., parti qu'il va quitter en 1981, pour participer à la fondation du Parti National Democrate. 
 
OUMASSINE DAMIA 
 
Romancière. Elle a publié en 1998, son roman : ** L'arganier des femmes égarées **. 
 
OUSFOUR MOHAMED [ ? - 2005 ] 
 
Premier cinéaste marocain. Autodidacte, il a été un précurseur inspiré et perpicace. Parmi ses films : 
*** Les fils de la jungle ( 1941-43 ) 8 
bandes 9 mm. 
*** Robin des bois: Assade l'Atlas  
( 1951 ) Moyen métrage 9 mm 
*** Joha charlotto ( 1952 ) 9 mm 
*** Le fils maudit ( 1957 ) 
Court métrage 16 mm 
*** L'orphelin ( 1957 ) 
Moyen métrage 16 mm. 
*** L'évadé ( 1963 ) idem 
*** Le dernier adieu ( 1964 ) idem 
*** Le trésor infernal ( 1970 ) Long 
métrage 35 mm. 
 
 
 
 
 
 
 

(c) BENNACEUR GHANNAM - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 19.04.2011
- Déjà 5944 visites sur ce site!